Berne

14 avril 2019 12:15; Act: 14.04.2019 14:25 Print

Des policiers agressés par des fans des Young Boys

La nuit a été agitée à Berne où des fans étaient rassemblés pour fêter le titre de champion du club de foot.

C'était la fête samedi soir dans les rues de Berne. Mais elle a parfois dégénéré.
Sur ce sujet
Une faute?

Des policiers ont été agressés dans la vieille ville de Berne dans la nuit de samedi à dimanche. Sept ont été blessés. Selon les indications de la police, des fans du club de foot Young Boys se sont rassemblés pour fêter le titre de champion.

Ils ont allumé des feux d'artifices et des engins pyrotechniques interdits. Conformément au principe de proportionnalité, la police n'est pas intervenue, indiquent dimanche la police cantonale, le ministère public Berne-Mittelland et le tribunal cantonal des mineurs.

Peu avant minuit, la police a été informée d'une bagarre par le service de sécurité d'un établissement de la vieille ville. Une alarme intrusion a également été déclenchée; elle s'est révélée fausse.

Bouteilles, chaises et bâtons

Les deux agents de la première patrouille dépêchée sur place ont été attaqués par des hommes qui portaient des cagoules. Une deuxième patrouille a aussi été agressée par des jets de bouteilles, de chaises et des coups de bâtons. Six policiers et une policière ont été blessés; six d'entre eux ont été emmenés à l'hôpital.

Par la suite, des renforts ont été appelés pour mettre en sécurité les blessés et refouler les agresseurs. Les policiers ont fait usage de spray au poivre et de matraques. Un adulte et un jeune ont été arrêtés et dénoncés. La police recherche des témoins.

YB condamne

Le club Young Boys a vivement condamné dimanche les attaques contre des policiers. Il se dit «très déçu et très en colère» que quelques vandales qui n'ont rien avoir avec les valeurs du club et qui prétendent être des fans aient semé le chaos. Il fera tout pour soutenir l'enquête lancée par la justice.

Le joueur Christian Fassnacht, qui a allumé un engin pyrotechnique, devra faire face à des sanctions internes, notamment une amende salée. «Je suis sincèrement désolé d'avoir commis cette bêtise dans l'euphorie», est-il cité dans le communiqué de Young Boys.

(nxp/ats)