Mobilité

31 octobre 2018 14:28; Act: 31.10.2018 17:26 Print

Projets pour désengorger le rail d'ici 2035

Berne veut attribuer 11,9 milliards de francs aux chemins de fer. Il prévoit notamment des trains directs entre Bâle, Delémont et Genève. L'offre dans le Jura sera améliorée.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Conseil fédéral a légèrement rehaussé l'enveloppe destinée à désengorger l'infrastructure ferroviaire d'ici 2035. Il veut libérer 11,9 milliards de francs et inclure de nouveaux projets, notamment dans le Jura et pour l'aménagement du deuxième tube du Lötschberg.

Le message que le gouvernement a transmis au Parlement prévoit désormais un montant de 400 millions de francs de plus. Les projets ont été améliorés et leurs coûts ont été revus, a expliqué la ministre des transports Doris Leuthard. Seuls ceux réalisables d'ici 2035 ont été retenus, a-t-elle ajouté. Davantage de projets chargeraient encore plus le système.

Désormais, l'étape d'aménagement 2035 du Conseil fédéral prévoit des trains directs entre Bâle, Delémont et Genève. L'offre à travers le Jura sera étoffée. Cette adaptation répond aux réactions collectées lors de la consultation. Les cantons romands avaient dénoncé une répartition inégale des ressources.

Lötschberg presque doublé

Le Conseil fédéral propose aussi d'équiper partiellement le deuxième tube du tunnel de base du Lötschberg. Actuellement, seuls 15 des 35 kilomètres de la galerie ont été percés et aménagés. Le coup de pouce concerne cette partie.

Cette solution peut être financée et suffit à désengorger le trafic, a relevé Doris Leuthard. Elle contribuera à augmenter le nombre de trains voyageurs et de trains de marchandises.

Grâce à d'autres mesures, la cadence au quart d'heure pourra être introduite sur les tronçons Genève–La Plaine, Avry–Fribourg, Olten–Baden, Aarau–Zurich, Brugg–Zurich et Lucerne–Zoug–Zurich. La construction du tunnel de Brütten entre Zurich et Winterthour revalorisera St-Gall en noeud à part entière et permettra une liaison supplémentaire et plus rapide de Frauenfeld à Zurich.

Cadences augmentées

Le Conseil fédéral renonce en revanche à faire financer par des tiers l'extension du réseau RER trinational au centre de Bâle et de la gare de passage de Lucerne sans garantie de remboursement fédéral. Les deux cantons concernés s'y sont opposés. Les projets pourront se concrétiser, mais lors d'une prochaine procédure. Le financement des travaux préparatoires est assuré.

L'étape d'aménagement 2035 doit renforcer les capacités des trains et réduire les surcharges pronostiquées. Des cadences au quart d'heure sont prévues dans toutes les grandes régions urbaines et des cadences à la demi-heure entre toutes les grandes métropoles. Ces mesures concernent principalement l'Arc lémanique ainsi que les régions de Berne et de Zurich.

Des aménagements sont prévus en particulier sur les sections Genève–Lausanne–Yverdon–Bienne et Soleure–Olten–Zurich–Winterthour. La ligne entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds sera en outre modernisée. L'offre pourra être doublée sur ce tronçon avec deux liaisons rapides et deux liaisons régionales.

Gares aménagées

D'autres améliorations de l'offre seront effectuées sur le pied du Jura, entre Bâle et le Plateau, dans la région de Glaris, en Suisse orientale et centrale, sur les liaisons entre Berne et Interlaken, entre Berne et Brigue, dans la région de Lugano ainsi que dans des régions touristiques. Plusieurs gares dont celles de Nyon, Morges et Neuchâtel devraient être aménagées.

Le transport de marchandises sera optimisé sur les deux axes est-ouest et nord-sud. Les liaisons entre les grandes gares de triage de Lausanne et de Limmattal seront accélérées. Des sillons supplémentaires éviteront les restrictions au transport de marchandises aux heures de pointe dans la région de Zurich et sur le Plateau.

Le financement de l'aménagement ferroviaire est assuré par le fonds d'infrastructure ferroviaire adopté par le peuple en 2014 en même temps que le projet de financement et d'aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF).

Dans son message, le Conseil fédéral ne conserve pas la variante plus modeste d'aménagement, soit 7 milliards à l'horizon 2030. Elle n'a reçu aucun soutien en consultation. Le Parlement devrait empoigner le dossier l'année prochaine.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • timouton le 31.10.2018 15:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Retour

    Bâle Delémont Genève, ils ne font rien d'autre que remettre ce qu'ils ont supprimé cela fait quelques années. En 2035 ?

  • scandale le 31.10.2018 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    toujours la même cause

    Fermons les frontières et arrêtons de doubler artificiellement notre population à coup de migrants et il y aura de la place dans les trains, sur la route, dans les appartements, dans les places de travail... Et deux fois moins de pollution et de CO2

  • Mica le 31.10.2018 16:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rire

    Et le dévelloppement de la ligne de la Broye ? Modernisations des vétustes et lugubres gares de Palézieux, Oron, Chatillens? Remettre a l heure les S4 Palézieux-Oron-Vauderens-Siviriez-Romont archi plein c est pour 2070 ? 2100 ?

Les derniers commentaires

  • compli le 01.11.2018 11:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les CFF auraient-ils compris?

    Après la scandaleuse suppression en 2015, je suis satisfait que la liaison directe Genève Delémont Bâle sera à nouveau remise en service. Mais j espère BIEN AVANT 2035 et que Lausanne sera également prise en compte comme ce fut aussi le cas avant 2015. Un train sur deux depuis Genève, lautre train sur deux depuis Lausanne. Je répète, AVANT 2035 et très rapidement!

  • MarcS le 31.10.2018 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un gouffre financier

    Chaque année les CFF reçoivent du contribuable des millards et pas damélioration. À quand un audit pour voir comment cet argent est utilisé. Quand on voit quun allé - retour Genève Malaga on paye chf 72. , somme qui ne permet même pas de traverser la Suisse en train. OU est le réel problème madame Leuthard

  • scandale le 31.10.2018 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    toujours la même cause

    Fermons les frontières et arrêtons de doubler artificiellement notre population à coup de migrants et il y aura de la place dans les trains, sur la route, dans les appartements, dans les places de travail... Et deux fois moins de pollution et de CO2

    • Jackobin le 31.10.2018 17:41 Report dénoncer ce commentaire

      Lentement, sûrement à voir

      Dans votre article le plus irritant c'est 2035, encore 16 ans et quelques poussières !!!!!!

    • Ex-Lausannois le 31.10.2018 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      voir Berne et mourir.

      C'est du rapide chez nous !