Argovie

25 février 2014 15:58; Act: 26.02.2014 08:27 Print

Des sangliers provoquent des dégâts record

La facture totale des dégâts infligés l'année dernière par des sangliers à l'agriculture en Argovie s'élève à 780'000 francs contre 425'000 l'année précédente.

Sur ce sujet
Une faute?

Une augmentation liée principalement à l'hiver 2012/2013 vigoureux. La neige et les températures glaciales de l'hiver dernier ont poussé les sangliers à sortir des forêts et à investir champs et prés, explique mardi à l'ats Thomas Stucki, chef du service argovien de la chasse. Il confirme une information révélée par l'«Aargauer Zeitung».

La part principale des dégâts est couverte par le canton. Les sociétés de chasse passent, elles aussi, à la caisse. En 2013, les chasseurs argoviens ont abattu plus de 1200 sangliers contre plus de 1600 l'année précédente.

Les dégâts provoqués par ces animaux suscitent la polémique depuis plusieurs années déjà en Argovie. Le canton utilise toute la marge de manoeuvre dont il dispose en matière de chasse.

Chasse facilitée

Depuis deux ans, les périodes de protection des ont été raccourcies. Actuellement, même les sangliers de moins de deux ans peuvent être tirés en dehors des forêts durant la période de protection.

Les autorités argoviennes ont dernièrement pris une mesure supplémentaire. Elles ont acquis trois appareils à infrarouge. Les chasseurs peuvent les emprunter au canton et les monter sur le viseur de leur fusil afin de chasser les sangliers la nuit.

(ats)