Syngenta

09 février 2011 09:52; Act: 09.02.2011 09:55 Print

Des ventes en hausse, mais pas le bénéfice

Syngenta n'a pas accru sa rentabilité en 2010, malgré la croissance de ses ventes.

Une faute?

Le bénéfice net du géant agrochimique bâlois a reflué de 1% par rapport à l'année précédente, à 1,4 milliard de dollars, soit environ 1,3 milliard de francs.

Le chiffre d'affaires a en revanche augmenté de 6% à 11,64 milliards de dollars, un montant supérieur aux attentes des analystes. «Les ventes ont quasiment doublé depuis la création de Syngenta il y a dix ans», a souligné Mike Mack, patron de l'entreprise, mercredi dans un communiqué.

La division Protection des cultures (herbicides, fongicides, insecticides) enregistre un chiffre d'affaires de 8,9 milliards de dollars ( 5%), soit les trois quarts des ventes. La hausse des volumes a plus que compensé la baisse des prix.

La division des Semences (maïs, soja, betterave, tournesol) a de son côté inscrit des ventes de 2,8 milliards de dollars ( 9%). Les volumes ont progressé mais les prix sont restés inchangés.

Nouvelle organisation

Les activités commerciales des deux secteurs vont être entièrement intégrées sur une base globale d'ici à fin 2012. Syngenta dit se fonder sur «le succès remporté par les plans d'intégration déjà mis en oeuvre dans des pays tels que le Brésil et l'Inde».

Le groupe compte en tirer des réductions de coûts de 150 millions de dollars d'ici à 2015. S'y ajoutent des économies supplémentaires de 500 millions prévues au niveau des achats et de la chaîne d'approvisionnement.

Syngenta va aussi créer 19 territoires avec un ciblage stratégique sur les cultures. Ces territoires seront regroupés dans quatre zones géographiques reflétées dans les comptes. Cette mesure implique des modifications au sein de la direction.

John Atkin, actuel chef opérationnel de la division Protection des plantes, assumera la direction transversale des régions Europe, Afrique et Moyen Orient, et Amérique Latine. Il assumera aussi la responsabilité stratégique mondiale des produits céréales, soja, sucre de cane et cultures spécialisées, et continuera de surveiller la performance globale de la Protection des plantes.

Davor Pisk, actuel chef opérationnel de la division Semences, assumera la direction transversale des régions Amérique du Nord et Asie Pacifique. Il assumera aussi des responsabilités mondiales pour les produits maïs, autres grandes cultures, riz et légumes. Il continuera de suivre la performance des Semences.

Actionnaires soignés

Au niveau des perspectives, Syngenta table sur une évolution positive du volume des ventes. Il compte en outre accroître ses parts de marché de 0,5% par an en moyenne lors des cinq prochaines années.

Le groupe a reversé 723 millions de dollars à ses actionnaires en 2010 via des dividendes et rachats d'actions. Il veut maintenant faire passer le dividende de 6 à 7 francs par titre et racheter des actions pour 200 millions.

Le retour de cash en 2011 devrait donc atteindre au total 850 millions de dollars. De quoi ravir les investisseurs, qui ont manifesté leur satisfaction à la Bourse suisse: l'action Syngenta a bondi alors que le marché ne progressait que modestement.

(ats)