Sondage

27 novembre 2017 13:13; Act: 27.11.2017 19:14 Print

Deux Suisses sur trois sont contre la fourrure

par D. Krähenbühl/ofu - Une récente enquête en ligne révèle que dans notre pays, 62% des personnes souhaitent interdire la vente de fourrure. Ce mercredi, la thématique sera abordée par le monde politique à Berne.

storybild

(Photo: Keystone/Christian Beutler)

Sur ce sujet
Une faute?

Que ce soit sur les capuchons, les bonnets ou les cols, les poils d'animaux ornent de nombreux habits et accessoires d'hiver. Et le commerce de fourrure cartonne en Suisse. En 2016, 452 tonnes de fourrure ont été importées dans notre pays. Une telle quantité n'avait plus été enregistrée depuis 24 ans, écrit lundi «20 Minuten», qui précise que la statistique prend uniquement en compte les habits et non les accessoires.

Sondage
La vente de fourrure devrait-elle être interdite en Suisse?

Mais, malgré cet engouement pour ce type de produits, un grand nombre de Suisses (62%) souhaitent interdire la vente de fourrure dans notre pays. C'est ce qui ressort d'un sondage représentatif effectué auprès de 1000 personnes par l'institut GFK. L'enquête a été réalisée sur demande de l'organisation de défense des animaux Peta. Frank Schmidt, un expert de Peta, regrette que des tonnes de fourrure issues d'animaux maltraités soient importées chaque année en Suisse. Il se bat lui aussi pour une interdiction de vente. Selon lui, l'élevage de visons, de renards et de martres n'est rentable que s'il se fait sous des mauvaises conditions pour les bêtes.

Manquements en termes de déclaration

Depuis 2013, les fourrures et autres produits de pelleterie doivent être munis d'une déclaration précisant la provenance et l'animal. Or, les évaluations de l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) montrent que la situation laisse encore à désirer. Depuis 2014, l'OSAV a contrôlé près de 170 points de vente. Et, dans 75% des cas, des manquements ont été constatés, surtout en raison de déclarations incomplètes.

C'est la raison pour laquelle la conseillère aux Etats argovienne Pascale Bruderer (PS) estime qu'il faut agir impérativement. «L'obligation de déclaration ne sert à rien et n'a de loin pas rempli les attentes.» La socialiste n'est d'ailleurs pas étonnée qu'une majorité des sondés veuille interdire la vente de fourrure en Suisse. Mais au lieu d'interdire totalement les poils d'animaux dans l'industrie vestimentaire, elle préférerait prohiber uniquement les fourrures d'animaux maltraités. L'Argovienne rappelle que le problème n'est pas les poils d'animaux en soi, mais la manière dont ils sont produits.

«Je ne peux pas cautionner cela»

Selon la politicienne, la situation actuelle est absurde: «La Suisse dispose de standards élevés en termes d'élevages d'animaux et de production à l'intérieur de son pays, mais autorise l'importation de produits issus de bêtes maltraitées. Je ne peux pas cautionner cela.»

Le conseiller national Thierry Burkart (PLR/AG) n'est pas non plus étonné des résultats du sondage, mais trouve qu'une interdiction de vente ou d'importation serait une mesure «exagérée». «Les citoyens doivent pouvoir décider eux-mêmes s'ils souhaitent porter de la fourrure ou non.» Selon lui, une interdiction reviendrait à criminaliser les consommateurs. L'Argovien note cependant qu'il est important d'informer les gens sur les conditions de la production de fourrure, notamment via l'obligation de déclaration mise en place en 2013.

«Pure polémique»

Contacté à son tour, Thomas Aus der Au, vice-président de la faîtière Swissfur, s'oppose fermement à une interdiction d'importation ou de vente, qu'il qualifie de «pure polémique». Il dément par ailleurs que la production de fourrure ne fonctionne qu'avec des méthodes de maltraitance animale. «Nous nous assurons sur place que les exploitations respectent les normes quant à la protection des animaux et soutenons le programme d'homologation européen WelFur.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lina85 le 27.11.2017 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Vive la fourrure!

    J'adore la fourrure.... de mes chats et mes chiens.... les plus belles! Je les brosse, je les chouchoute... et c'est tellement chaud et douillet... le plus beau, c'est qu'elles sont encore sur leurs vrais propriétaires....

  • André Mathieu le 27.11.2017 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    et le cuir ?

    Pourquoi pas ! Mais il faut alors interdire aussi le cuir, et par conséquence, tous les objets à base de cuir : ceinture, sac à main, chaussure, blouson, fauteuils etc. Parce que, quelle est la différence entre du cuir et de la fourrure ? Le cuir, c'est de la fourrure dont on a rasé tous les poils !

  • Kevin le 27.11.2017 13:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Entre-deux?

    Personnellement la fourrure ne me gène pas à la condition que l'animal ait d'abord été abattu pour sa viand et non pour son poil. Et qu'il n'ait pas subi de souffrance inutile dans le but de préserver un maximum de matière textile (voir crocodile et cuire pour les curieux).

Les derniers commentaires

  • Bernadette Haenggi le 28.11.2017 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    Souffrances

    Je comprends pas qu'on puisse porter des cadavres d'animaux sur le dos qui pauvres bêtes qui on souffert les gens qui en portent ne méritent que le mépris !

    • Marie-Jo le 28.11.2017 14:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bernadette Haenggi

      Allez dire cela en Alaska, dans pays du nord, tous ces peuples ont des fourrures, sans quoi ils crèveraient de froids, Ils vous arrêter de faire des polémiques a 2 balles

    • Jo-Marie le 28.11.2017 15:36 Report dénoncer ce commentaire

      Utilisation adéquate pas que pour le sou

      Vous elle arrêter de faire des commentaires à 2 balles. Au passage des inuits, les cours de français existent aussi pour la Marie-Jotive. En comptant sur 3 lignes, on arrive à 4 voire 5 fautes dépendamment de comment on les comptabilise. Et ça sans fourrure aucune. Ensuite dans les pays du Nord, ils vivent avec les animaux et les utilisent décemment. Vêtements, nourriture, produits d'utilisation journalière, graisse et autres.

  • Protection Bêta le 28.11.2017 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    Sauvez les huîtres

    Les habits en synthétique(s) (pétroliféré, nylonisé, etc.) ne sont pas plus écolos que les produits que la nature met à disposition. C'est vrai qu'en cas de prolifération d'une espèce c'est mieux de l'éradiquer et de tout jeter loin que d'utiliser ce qui est à disposition, peau pour le cuir, fourrure, etc. Bonjour le gaspillage. Et personne ne parle des homards bouillis à vifs, des huîtres à qui ont fait subir une véritable torture en les ouvrants, en les salants, en les aspergeant de jus de citron, en les transperçants avec la fourchette avant de les gober. Ce sont aussi des êtres vivants.

  • Merlin le 28.11.2017 00:07 Report dénoncer ce commentaire

    Question de périmètre

    Si le périmètre est bien délimité, pas de problème. Quant au problème des grandes surfaces et de la distribution, c'est autre chose.

  • Robin des Bois le 27.11.2017 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vivre sa liberté

    Je n'ai jamais vu dans les reportages, les esquimaux lutter contre le froid avec des vestes polaires quand il fait des froids jusqu'à -40° ! Nous sommes une civilisation où chaque jour nous inventons des interdits. Vraiment des gens extrémistes qui ne savent pas quoi faire ... sinon voler notre liberté de vivre et de penser !

  • Quelle honte le 27.11.2017 20:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Siana

    Perso je suis contre le port de fourrure. La fausse fourrure est tellement bien imitée. Pourquoi tuer des animaux uniquement pour celà ? Franchement honte à ces 1/3 qui osent en porter. Idem pour le cuir. Le "faux" cuir fait tout son effet aussi.

    • Le dur à cuir le 27.11.2017 21:08 Report dénoncer ce commentaire

      Sellier

      Ok pour fourrure de luxe mais le cuir est utilisé pour les selles de chevaux,cravaches,bottes,dans l'industrie pour des joints d'étanchéité,etc et de très bonne chaussure de montagne. et pas que pour vos sac à main.