Turquie

23 décembre 2014 07:52; Act: 29.12.2014 11:43 Print

Deux ados zurichois partis faire le jihad en Syrie?

Un père de famille de Winterthour (ZH) est à la recherche de ses deux enfants en Turquie. Agés de 15 et 16 ans, ils seraient partis rejoindre les rangs de l’Etat islamique (EI).

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Deux adolescents zurichois, originaires des Balkans, ont disparu depuis une semaine. Selon la presse turque, un apprenti de 16 ans et sa sœur, une étudiante de 15 ans, se sont envolés à destination d’Istanbul. Le père de famille n’a pas hésité. Il a sauté dans le premier avion afin de rechercher ses enfants, et est déterminé à les ramener à la maison. Il pense qu’ils sont partis pour la Syrie, afin de rejoindre les rangs de l’Etat islamique. «L’EI a trompé mes enfants», explique le géniteur, les larmes aux yeux, à l’agence de presse turque DHA. Selon elle, les deux jeunes ont été localisés grâce à leurs téléphones portables dans la ville côtière d’Adana, à seulement trois heures de route de la frontière syrienne.

«Ils ne sont pas fondamentalistes», raconte le père à l’agence, même si ses enfants fréquentaient régulièrement une mosquée à Zurich. Selon lui, d’autres fidèles de cette mosquée auraient déjà rallié l’organisation terroriste.

Passer la nuit chez une amie

Des camarades de la jeune fille confirment sa disparition. Dans son école, l'ado avait raté des cours, prétextant qu’elle était malade. A la maison, elle avait cependant prétendu qu’elle allait passer la nuit chez une amie. L’apprenti et l’écolière ont vécu une enfance tout à fait normale, indiquent encore les amies de la jeune fille. Pourtant, il y a quelques mois, cela avait changé. Elle avait commencé à porter le voile et avait une vision pessimiste de l’avenir. Elle ne trouvait pas de place d’apprentissage et se sentait discriminée.

Un voisin de leur mère a confirmé à «20 Minuten» que leurs portables avaient pu être localisés en Turquie. La police cantonale zurichoise a été chargée de cette affaire. Contactée par nos confrères alémaniques, elle ne pouvait néanmoins donner aucune information sur ce sujet lundi soir.

(ann, gux, alp, loo, mst)