Lucerne

08 juillet 2014 14:01; Act: 08.07.2014 16:00 Print

Deux cambrioleurs d'un casino condamnés

Quatre hommes ont volé 43'500 francs en novembre 2003 au cours d'un braquage au casino de Weggis (LU). Onze ans plus tard, deux d'entre eux ont été condamnés.

Une faute?

Au total, quatre personnes étaient impliquées dans le cambriolage du casino lucernois de Weggis, en novembre 2003: trois auteurs principaux et un complice, leur conducteur. Ils sont tous âgés aujourd'hui entre 28 et 32 ans. Le Tribunal pénal de Lucerne vient de condamner mardi deux des trois auteurs principaux: l'un d'entre eux a écopé de 15 mois de prison avec sursis, l'autre de 18 mois de prison avec sursis ainsi que d'une amende de 1000 francs. Les deux hommes devront par ailleurs rembourser les prétentions civiles d'une hauteur de 43'000 francs.

En novembre 2003, les trois cambrioleurs s'étaient rendus à Weggis en voiture. Leur complice a garé la voiture sur un parking public, situé entre 50 et 100 mètres du casino. Ils ont attendu que les derniers clients quittent l'établissement, vers 2h00, pour passer à l'attaque. Masqués et munis d'un pistolet pas chargé, ils ont braqué l'arme sur une employée qui venait de quitter le casino et enclencher l'alarme. Ils lui ont dit d'ouvrir la porte et de rester calme. Le femme s'est exécutée: elle a éteint l'alarme principale, mais a également enclenché un signal d'alarme silencieux. Les auteurs ont ensuite empoché 43'490 francs. Le braquage a duré entre 10 et 15 minutes.

Butin récupéré plusieurs jours après

Les hommes se sont ensuite enfuis en auto en direction de Küsnacht (ZH). Arrivés sur une petite route dans la forêt, ils ont changé d'habits avant de continuer leur chemin. «Les vêtements, les masques, l'arme et l'argent ont été cachés dans la forêt derrière un arbre», ont affirmé mardi les juges du Tribunal pénal. Une heure après les faits, ils ont été contrôlés par des policiers à une station-service, mais les agents n'ont rien remarqué d'anormal et les ont laissé partir. Les quatre hommes ont récupéré leur butin quelques jours plus tard. Le conducteur s'est fait remettre entre 2000 et 3000 francs. Les autres se sont partagés le reste.

Les cambrioleurs n'ont été arrêtés que plusieurs années après les faits, soit en octobre 2012. La police avait alors reçu un indice qui l'a mené à eux. Le verdict concernant le troisième auteur principal devrait tomber au cours de la semaine.

(gwa/ofu)