Schwytz

10 juillet 2014 11:11; Act: 10.07.2014 16:50 Print

Deux loups ont sévi dans le canton

Le canton de Schwytz a été visité par deux loups différents ces derniers mois, selon l'analyse de l'ADN relevé sur les moutons tués à Einsiedeln et à Nuoler Ried.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le jeune loup qui a été écrasé le 18 juin dernier par un train à Schlieren (ZH), aux portes de Zurich, était issu de la meute du massif grison du Calanda. Les analyses d'ADN réalisées par l'Université de Lausanne le révèlent. Le canidé avait auparavant tué des moutons dans les cantons de Glaris et Schwyz.

Né l'an dernier, M43 a tué trois moutons près de Näfels (GL) le 1er juin, précise jeudi à l'ats Fridolin Luchsinger, de l'office glaronais de la chasse. Il en avait par ailleurs blessé deux autres si grièvement qu'il a fallu les abattre.

Six jours plus tard, le loup a frappé de nouveau à Nuoler Ried (SZ), où il a attaqué 14 moutons. Il en a tué deux à trois, rapporte Thomas Fuchs, directeur de l'office schwyzois de la chasse. Le même nombre de moutons a dû être abattu et les autres s'en sont sortis avec des blessures plus légères.

Moutons pas assez protégés

Le fait qu'un loup tue plusieurs moutons lors d'une seule attaque constitue un comportement naturel, explique Gabor von Bethlenfalvy, expert du canidé au WWF. Dans un tel cas, les spécialistes parlent de «surplus killing», le loup faisant ainsi des provisions en faisant plusieurs victimes. La nature lui offre en effet pas une proie chaque jour.

L'expert du WWF ajoute que les moutons tués dans les cantons de Glaris et de Schwyz n'étaient pas protégés. Les mesures prises dans le massif du Calanda, où vit la seule meute de Suisse, ont pourtant montré qu'une bonne protection des troupeaux empêche presque toute attaque par des loups.

Les jeunes de la meute établie dans le Calanda depuis 2012 sont en train de passer à l'âge adulte et de quitter leur «famille». Le fait que de jeunes loups parcourent des distances aussi importantes n'a rien de particulier. En juin 2013, un autre membre de la meute - M36 - a été écrasé par un train au Tessin.

Deux loups de passage à Schwyz

Autre révélation des analyses d'ADN du laboratoire lausannois, un second loup a visité le canton de Schwyz ces derniers mois. Il s'agit de M45, venu d'Italie, indique le département schwyzois de l'environnement. Il y a deux semaines, les autorités cantonales pensaient encore avoir affaire à un seul canidé.

Le loup a tué des moutons à Einsiedeln le 29 avril et le 1er mai. Avant cela, il avait été repéré à Bitsch (VS) le 6 avril avant de sévir à Stalden (OW) le 13 avril. Le 14 mai, il s'est manifesté à Unteregg (SG), puis à Heiden (AR) le 17 mai. Depuis cette dernière date, sa trace s'est perdue.

(ats)