08 janvier 2007 17:19; Act: 08.01.2007 17:24 Print

Deux membres d'«Appel au peuple» renvoyés devant les juges

Deux membres fribourgeois d'«Appel au peuple» l'association qui dénonce les «dysfonctionnements» de la justice, sont renvoyés en jugement dans le canton de Fribourg.

Une faute?

Les deux hommes devront répondre d'atteintes à l'honneur contre des magistrats.

L'un des deux prévenus avait fait venir l'association dirigée par Gerhard Ulrich dans le canton de Fribourg. Dès la fin de l'année 2001, il a fait l'objet de nombreuses plaintes pénales émanant de 11 personnes, essentiellement des magistrats et des avocats fribourgeois, pour avoir distribué des tracts injurieux et organisé des manifestations devant le domicile des plaignants.

Les deux hommes comparaîtront devant le Tribunal de la Veveyse, a communiqué lundi le juge d'instruction spécial Stéphane Raemy. Ils sont notamment accusés de diffamations, calomnies, injures, délits manqués de contrainte, violences ou menaces contre les autorités et les fonctionnaires. Tous deux bénéficient d'une importante diminution de responsabilité.

Un juge d'instruction spécial avait été nommé fin juin 2003 par le Tribunal cantonal, l'ensemble de l'office des juges d'instruction ayant dû se récuser suite à la plainte pénale déposée par son ancien président Jean-Frédéric Schmutz contre l'un des deux prévenus.

De nouvelles plaintes pénales ont été déposées fin 2006 et doivent encore faire l'objet d'une instruction. Elles pourraient donner lieu à une ordonnance de renvoi complémentaire.

Rappelons que dans le canton de Vaud, les deux responsables d'»Appel au peuple», Gerhard Ulrich et Marc-Etienne Burdet, ont été condamnés en novembre dernier à des peines de 21 mois et 18 mois de prison ferme pour calomnie. Six autres accusés ont écopé de peines avec sursis.

(ap)