Antisémitisme

04 juillet 2011 16:24; Act: 04.07.2011 18:08 Print

Deux plaintes pénales contre une affiche

Les auteurs genevois d'un visuel antisémite devront répondre de leurs actes devant la justice.

storybild

Une affiche suscite la polémique. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

La Cicad et la Licra vont porter plainte contre les auteurs d'un visuel haineux envers les juifs, diffusé sur le blog du groupuscule identitaire «Genève non conforme» (GNC). L'affaire a également eu un retentissement en Israël.

Sous l'inscription «Sauve la Suisse... vise juste», l'affiche pour le 1er août montrait un pantin portant une kippa et le drapeau de l'Etat d'Israël, le corps transpercé d'une flèche. Elle avait été publiée le 17 juin sur le blog de «Genève non conforme».

La Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (Cicad) et la section genevoise de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) ont annoncé lundi le dépôt de plaintes pénales, confirmant une information parue lundi dans la «Tribune de Genève».

Les plaintes doivent être déposées de concert en début de semaine. «Une des conséquences de cette dénonciation sera l'identification des personnes responsables de ce visuel et des administrateurs du site, qui sont responsables de son contenu», a expliqué à l'ATS Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la Cicad.

Le blog observé attentivement

L'organisation surveille depuis un certain temps déjà «Genève non conforme». «Notre organe veille d'un œil sur un certain nombre de groupes qui peuvent être hostiles à la communauté juive ou antisémites. Nous les observons assez régulièrement. Un certain nombres de leaders de 'Genève non conforme' sont d'anciens acteurs reconvertis d'Uni populaire. Ces liens ne peuvent qu'amener un certain nombre de questions», a poursuivi M. Gurfinkiel.

La Cicad et la Licra ont dénoncé le blog mais n'ont pas demandé son interdiction. «La fermeture du site peut être envisagée s'il n'est plus en conformité avec la loi. La question est ouverte. Certains liens sont clairement identifiés comme fascistes. La question importante est que les personnes assument la responsabilité et les conséquences juridiques du contenu outrancier qu'elles proposent», conclut le secrétaire général de la Cicad.

Emotion en Israël

L'affaire a également suscité l'émotion en Israël Le visuel a été reproduit in extenso lundi par le quotidien israélien de langue anglaise «The Jerusalem Post» dans ses pages intérieures.

Interrogé par le journal, le Centre Simon Wiesenthal appelle pour sa part les autorités helvétiques à prendre des mesures contre GNC. «Montrer une silhouette israélienne une flèche plantée dans la tête n'a rien avoir avec l'expression politique, mais avec l'intimidation et la haine», assure le rabbin Abraham Cooper, un haut responsable du Centre Simon Wiesenthal.

Selon lui, «il y a de nombreux jeunes juifs religieux en Suisse qui, avec leurs familles, pourraient être pris pour cible».

(ats)