Suisse

12 octobre 2018 10:48; Act: 12.10.2018 10:48 Print

Deux rivaux de Keller-Sutter jettent l'éponge

Les conseillers aux Etats Martin Schmid et Ruedi Noser ne se lanceront pas dans la course à la succession de Johann Schneider-Ammann au Conseil fédéral.

storybild

Les conseillers aux Etats Ruedi Noser (à gauche) et Martin Schmid (à droite) ne veulent pas se mettre sur la route de Karin Keller-Sutter.

Une faute?

La voie se dégage un peu plus pour Karin Keller-Sutter. Le conseiller aux Etats Martin Schmid (PLR/GR) n'est pas candidat à la succession de Johann Schneider-Ammann au Conseil fédéral. Il souhaite qu'une femme libérale-radicale accède au gouvernement fédéral.

Son collègue Ruedi Noser (PLR/ZH) a également annoncé vendredi sur Twitter qu'il ne serait pas candidat. «Les temps sont à présent murs pour une seconde Conseillère fédérale PLR», a-t-il expliqué.

Karin Keller-Sutter est une candidate expérimentée et capable, a indiqué vendredi Martin Schmid dans un communiqué. Des raisons familiales ont aussi contribué à faciliter sa décision de ne pas être candidat, précise-t-il.

Pour les régions de montagne

Le conseiller aux Etats des Grisons souligne qu'il se serait volontiers porté candidat afin de s'engager pour les intérêts de l'économie et des régions de montagnes au Conseil fédéral. Il estime disposer de l'expérience nécessaire pour assumer la fonction. Il renonce toutefois à se présenter, car il ne veut pas être un obstacle à l'accession d'une femme libérale-radicale au Conseil fédéral.

Karin Keller-Sutter (PLR/SG) a fait savoir mardi qu'elle se lance dans la course pour succéder à Johann Schneider-Ammann. La conseillère aux Etats est considérée comme la favorite de cette élection. Elle avait déjà été candidate en 2010, pour succéder à l'Appenzellois Hans-Rudolf Merz. Elle avait été battue par Johann Schneider-Ammann, ce qui constituait alors une surprise.

(nxp/ats)