Argovie

18 février 2019 17:03; Act: 18.02.2019 17:45 Print

Ecoliers photographiés au vestiaire par le concierge

Fin 2018, un employé de la commune de Jonen a été licencié pour pornographie illégale. Il s'avère désormais qu'il a aussi pris en photo des enfants sur son lieu de travail.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'affaire autour du chef des concierges de la commune de Jonen (AG) est encore plus grave qu'on ne le pensait. L'employé, licencié avec effet immédiat fin 2018 pour consommation et diffusion de pornographie illégale, aurait aussi photographié des enfants dans les vestiaires de l'école du village. Les parents ont été informés de la situation par le biais d'une lettre, envoyée par l'établissement scolaire et le Ministère public.

Au moment de l'interpellation du concierge, en décembre dernier, la commune assurait encore que l'homme de 54 ans n'avait manqué à aucun moment à son devoir de surveillance.

Images d'enfants habillés

La lettre précise que les photos montrent uniquement des enfants habillés. Les parents des bambins concernés ont été contactés par la police cantonale. Une soirée d'information aura lieu mardi. Filmer ou photographier quelqu'un à son insu constitue une infraction poursuivie sur plainte, rappelle le Ministère public chargé de l'affaire. Les personnes lésées, respectivement leurs parents, peuvent donc porter plainte contre le concierge.

Selon une mère contactée par «20 Minuten», les enfants concernés vont à l'école primaire et ou à l'école enfantine. Interrogé à ce sujet, le Ministère public souhaite attendre la fin de la réunion de mardi soir pour dévoiler les âges des victimes.

L'accusé a travaillé pendant 18 ans pour la commune de Jonen. Il n'a pas été placé en détention provisoire, mais se retrouve sous le coup d'une enquête pénale.

(ehs/ofu)