Suisse

21 janvier 2018 22:44; Act: 21.01.2018 22:44 Print

Elle refuse l'open space, la justice lui donne raison

Selon un récent jugement, les employés hypersensibles pourront revendiquer leur droit de travailler depuis chez eux.

storybild

Une fonctionnaire na pas supporté le passage dun petit bureau à de grands locaux communs. (Photo: Istock)

Sur ce sujet
Une faute?

Votre voisin de bureau est un casse-pied. Il vous barbe avec sa collection de cartes de téléphone, tandis qu’un autre collègue n’arrête pas de renifler sans jamais se moucher? Les personnes travaillant dans un open space savent que la cohabitation n’est pas toujours facile. Pour une employée de l’Office fédéral de l’informatique (OFIT), la situation était devenue si insupportable qu’elle la rendait malade,
relate la «SonntagsZeitung». Mais comme aucune solution n’avait pu être trouvée, malgré un certificat médical attestant son hypersensibilité, elle avait finalement été licenciée.

Sondage
Que pensez-vous du travail en open space?

A tort, comme l’estime le Tribunal administratif fédéral dans un récent jugement. Selon la justice, l’OFIT aurait dû lui permettre de travailler la moitié de son temps depuis la maison ou du moins de faire un essai pour voir si cela était possible. Thomas Geiser, professeur en droit du travail à l’Uni de Saint-Gall, pense que ce jugement pourrait faire jurisprudence. Selon lui, les employeurs devront évaluer des alternatives à l’open space si celui-ci nuit à la santé des employés. Il souligne néanmoins qu’un simple inconfort n’est pas suffisant et que l’aspect nuisible pour la santé doit être attesté par un médecin.

La Confédération, elle, ne compte pas pour autant s’emballer et adapter ses directives en matière de home office. «Cette affaire est un cas isolé. Nous continuerons à évaluer chaque situation au cas par cas», note Roland Meier, porte-parole de l’administration fédérale des finances.

(ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jack Ross le 21.01.2018 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop open Space

    Lopen Space est une idée de chef qui eux-mêmes ny travaillent pas !

  • robert le 21.01.2018 22:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    Il n'y a que les personnes disposant d'un bureau qui pense que l'open space c'est bien.....sinon les cadres se regrouperaient aussi en open space....j'ai du malgré moi travailler plusieurs années en open space...le seul avantage c'est que ça vous montre ce qu'est l'enfer.....

  • mouai.... bof le 21.01.2018 23:01 Report dénoncer ce commentaire

    Open space... bof...

    C'est super nul le OpenSpace mais c'est malheureusement la mode.... par contre si en contre partie on peut trvailler 1-2j / semaine à la maison, pourquoi pas! donnant donnant ;-) sinon, pas grave, ils ouvriront votre position à l'étranger... suis chez Nestlé je sais de quoi je parle

Les derniers commentaires

  • Sonja le 22.01.2018 17:15 Report dénoncer ce commentaire

    Rester flexible et être à l'écoute

    Dans un monde idéal, on maintiendra un dialogue régulier entre patrons et employés pour rapidement voir où ça coince et trouver des solutions ensemble. Peut-être faudra-t-il maintenir UN MIX entre espaces individuels et espaces en commun, pour favoriser le retrait des personnes ayant un besoin de s'écarter un moment, par exemple pour accomplir des taches exigeant énormément de concentration. Et bien sûr il sera utile de favoriser un bon climat dans l'entreprise pour que les gens prennent des égards les uns vis-à-vis des autres. Ca aussi, ça peut stimuler la productivité, et comment !!!

    • Stop-en space le 22.01.2018 18:23 Report dénoncer ce commentaire

      @Sonja

      Evidemment, vous n'avez rien prévu pour les gens comme moi qui ont un besoin de s'écarter tout le temps. Les solutions temporaires de ce genre sont voués à l'échec car vous ignorez la cause du problème.

    • Sonja le 22.01.2018 22:00 Report dénoncer ce commentaire

      Les exceptions doivent être respectés

      Il peut y avoir beaucoup de raisons valables pourquoi une personne aura besoin de s'écarter même de manière permanente. Bien sûr que je ne peux pas connaître votre situation exacte ni le problème qui vous ronge. Mais en avez-vous parlé à votre entourage professionnel ? S'ils font la sourde oreille, ou si vous pratiquez un métier où l'on ne peut vraiment pas faire autrement, il sera temps d'essayer de vous réorienter ou bien de chercher un employeur plus compréhensif.

  • Isabelle Richard le 22.01.2018 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    Comparaison n'est pas raison

    Je ne comprends pas que l'on compare l'école ou la faculté à une place de travail en open space. En cours, tout le monde est concentré sur le même sujet. On écoute un orateur, on peut poser des questions et il n'est pas question de devoir se concentrer sur autre chose, ce qui importe est de participer et de comprendre le sujet. En open space c'est exactement l'inverse. Il s'agit d'essayer de se concentrer sur une tâche personnelle pendant que d'autres personnes traitent d'un autre sujet, au téléphone, en parlant avec d'autres collègues ... ou qui mangent, tapent sur leur clavier etc.

  • OpenSpaceMaTué le 22.01.2018 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    Une façon de créer du job

    Et bientôt le retour de la clim.. réussir à faire s'entendre celui qui la veut à 18°C avec celle qui préfère 25°C.... je suis sûr que dans ma boite, il y a quelques RH qui ont été engagés uniquement pour gérer les problèmes qui n'existeraient pas sans OpenSpace... L'openSpace est donc créateur d'emplois !

  • ,..,...,...,...,...,...,..., le 22.01.2018 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ... ... .... ...

    mouhahaha et dire que vous vous retrouvez dans votre open Space âpres 35 minutes de bouchon. le soir pareil en repartant. et vous vous estimez chanceux d avoir la possibilité d avoir un emploi a la con et êtes reconnaissant envers votre boss. votre salaire suffit juste a couvrir vos factures avec quelques petites economies pour financer 2/3 semaines de vacances de misere afin d oubliez votre vie de 11 mois par an. et si vous vous serrez bien la ceinture, peut être que au bout de 20 ans (si vous partez de rien sans heritage) , vous pourrez même vous payer un petit appartement a vous. tout en continuant de vous battre pour garder votre maigre butin de toute une vie.

  • Observateur le 22.01.2018 13:41 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de burn-out?

    Je serai curieux de connaitre le nombre d'employés travaillant en open space qui ont fait un burn-out ou ont dû suivre un accompagnement psychiatrique... Vivant à côté d'un centre de traitement psy, je suis effaré de voir jour après jour le nombre de personnes venant consulter...

    • bobby le 22.01.2018 14:31 Report dénoncer ce commentaire

      @Observateur

      il y en a 4 fois plus dans le troquet du coin ...