Naturalisation

19 juillet 2017 13:07; Act: 19.07.2017 14:14 Print

Elle se «trompe» de sport national: pas de passeport

Une candidate au passeport suisse a été refusée pour avoir cité le ski plutôt que la lutte à la culotte comme sport typiquement helvétique.

Sur ce sujet
Une faute?

La polémique fait rage en Argovie après la décision des autorités de Buchs. En effet, une candidate à la naturalisation helvétique été recalée pour avoir cité le ski plutôt que la lutte à la culotte comme sport typiquement helvétique. Le maire n'exclut pas que des erreurs aient été commises.

Les recommandations de la commission des naturalisations ont toujours été respectées. Il n'y avait pas de raison de les mettre en doute, explique le maire de Buchs Urs Affolter (PLR) dans une interview publiée mercredi dans l'Aargauer Zeitung. «Des erreurs ne peuvent pas être exclues», admet-il toutefois. «C'est fâcheux, étant donné que des personnes en subissent les conséquences.»

Il y a un mois, le parlement de la commune a rejeté, par 20 voix contre 12 et 5 abstentions, la demande de naturalisation d'une jeune Turque de 25 ans. Il suivait la recommandation de la commission des naturalisations qui estimait que la dessinatrice en génie civil ne remplissait pas «les conditions d'une intégration réussie».

Sans-faute à l'écrit

En cause: plusieurs questions mesquines sur les 92 posées par la commission lors des deux entretiens menés avec la candidate. La commission demandait notamment si la jeune femme faisait ses courses dans les commerces du village ou chez un grand distributeur.

Elle aurait en outre aussi préféré entendre les réponses «lutte à la culotte» ou «hornuss» lorsqu'elle lui a demandé le nom d'un sport typiquement suisse. La candidate lui a répondu «le ski». Le procès-verbal des entretiens a été publié par le magazine Schweizer Illustrierte. Les recommandations de la commission surprennent d'autant plus que la candidate avait réalisé un sans-faute dans l'épreuve écrite.

Une enfant de Buchs

La jeune femme s'est adressée aux médias alémaniques en avril, après la décision de la commission de recommander le rejet de la candidature. Dans une lettre envoyée à la commission, elle rappelait qu'elle était née «ici», qu'elle avait grandi à Buchs, qu'elle y a fréquenté l'école et qu'elle a achevé une formation: «je ne connais pas tous les points de collecte des objets recyclables à Buchs, mais je sais quels déchets je dois trier.»

La polémique a entraîné un «shitstorm» sous forme de courriels aux contenus haineux adressés à tous les protagonistes de l'affaire, déplore le maire. La candidate n'a pas retiré sa demande de naturalisation. Elle a déposé un recours auprès du gouvernement argovien.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ancien candidat le 19.07.2017 13:28 Report dénoncer ce commentaire

    Question piège.

    J'ai posé la même question aux collèges Suisses, personnes m'a donné la bonne réponse.

  • S.i.C le 19.07.2017 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bah bravo

    C'est beau la Suisse... Même quand tu fais tout juste on t'envoie balader. Force à cette femme !

  • Ulla Devaud le 19.07.2017 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de Romands

    passerait l' épreuve de Français avec succès? On peux avoir des doutes quand on lit l' écriture lamentable de certains commentaires ici.

Les derniers commentaires

  • gauchodann le 20.07.2017 23:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    passeport

    La bêtise crasse élevée en valeur suisse.

  • Guillaume Tell le 20.07.2017 22:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hypothèse

    Ne croyez-vous pas que c'est peut-être à cause de sa tronche? Nous avons assez d'emmerdeuses chez nous, pas besoin d'en importer! Il y a déjà les 2 grandes gueules en politique importées d'Italie et d'Uruguay dans le canton de Vaud!

    • Marie-Jo le 20.07.2017 23:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Guillaume Tell

      Pour ça, c'est du bien placé, on ne peut mieux dire

  • GuydeToulon le 20.07.2017 20:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un peu d ouverture dur les autres.

    La demande de naturalisation, pour un pays quel il soit, devrait reposer sur, une volonté de patriotisme du dit pays, connaître un minimum de fonctionnement de ce pays. parler un peu la langue, s habiller comme les autres du dit pays, chanter l hymne national du pays... bref vouloir s intégrer en un mot. il me srmble que la Hollande suit cela. La double nationalité n empêche rien a condition d avoir choisi avant l appartenance militaire ! bon ne portons pas des euilleres de cheval.

  • Billy Bear le 20.07.2017 20:03 Report dénoncer ce commentaire

    Tu vois comment?!

    Dans ce monde où la consommation est devenue la raison de vivre et même une manière d'exprimer ses choix, la famille, la nationalité et la natalité sont devenus des sujets politiques et des choix, sous couvert de liberté. Je suis étranger et espère pouvoir revenir au pays ( Ce qui devrait être le projet de chaque étranger dans ce pays) , en attendant, non seulement je respecte les règles mais je défends les intérêts fondamentaux de ce pays qui maccueille, y compris contre un remplacement de la population, à petit feu. C'est comme exiger les clés du voisin parceque tu y vas depuis 10 ans!!!

  • Lune de Fiel le 20.07.2017 18:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    surpopulation

    Tant mieux... Si de plus en plus de gens le disent dont scientifiques; les médias ou surtout les politiciens continuent à faire la sourde oreille sur la surpopulation humaine (et animale concernant les stérilisations des animaux domestiques mais c'est un autre problème). Ce n'est absolument pas vendeur, mais ce qui est valable pour Genève et la Suisse l'est totalement pour le monde entier. Au lieu d'avoir une qualité de vie bonne pour les autochtones, on arrête pas de vouloir grandir, on péjore la qualité de vie, le trafic et on crée un climat délétère. Le mélange a du bon culturellement jusqu'à un point et ce point est dépassé. Le Japon a très bien compris cela. Il est totalement logique d'être prioritaire et privilégié chez soi. Là où la gauche et les verts (qui feraient mieux de s'occuper des travailleurs Suisses) vomit ces mots de racisme et xénophobie, c'est juste de la logique qu'à force de tout accepter cela crée un mélange insipide et surtout des tensions vives. La démographie incontrôlée est autant néfaste à l'environnement qu'aux autres être vivants par l'exploitation à outrance via la maltraitance des animaux et ça n'est plus tolérable. A notre échelle, l'avenir dépeint à Genève (et l'arc lémanique) est noir. Quel intérêt de toujours vouloir plus ? Pour les impôts ? On en voit pas la couleur vu les infrastructures (transports, routes, écoles etc) qui suivent pas. Moins de monde, on aura aussi moins de besoin. Il faut bien sûr parfois aller chercher ailleurs mais uniquement en dernier recours, extrême nécessité voire de manière provisoire. Genève est SUISSE et doit se tourner sur Vaud et non sur le Grand Genève virtuel. Quand à la Genève internationale, c'est juste du gargarisme. Les villes Suisses qui n'ont pas cette renommée se portent bien mieux sans besoin de cette gloriole. Un peu d'humilité et s'occuper des Suisses et de cette classe moyenne dont toute le monde se fout (la droite qui avantage les patrons, les entreprises et la gauche qui préfère les cas sociaux ou les étrangers) ne ferait pas mal ! Il parait qu'il y a plus d'argent, mais quand l'utilisera à bonne escient (pour la majorité, pour les Suisses, et pour de l'utilité, par ex l'AVS, la Santé et non l'armée) tout ira beaucoup mieux!!

    • GuydeToulon le 20.07.2017 19:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lune de Fiel

      trop éloigné du sujet !

    • Avygael le 21.07.2017 14:40 Report dénoncer ce commentaire

      @Lune de Fiel

      Il n'est pas question ici d'importer de la main-d'oeuvre étrangère mais de consacrer l'intégration réussie d'une jeune femme née dans ce pays! Arrêtez donc de tout mélanger!