Sondage

01 octobre 2019 06:19; Act: 01.10.2019 06:33 Print

Emplois, soins: les seniors se sentent discriminés

Un senior sur cinq se sent particulièrement désavantagé lorsqu'il cherche un emploi, selon une étude de Pro Senectute.

storybild

Image d'illustration (Photo: AFP)

Une faute?

Les personnes âgées se sentent discriminées quand elles cherchent un emploi ou dans l'accès aux soins, selon un sondage de Pro Senectute. En revanche, elles s'estiment bien servies en offres de loisirs ou d'informations.

Au cours des six derniers mois, 14% des personnes interrogées se sont senties discriminées alors qu'elles cherchaient un emploi, a indiqué Pro Senectute mardi. Entre 40 et 65 ans, une personne sur cinq s'est sentie particulièrement désavantagée. «Un départ anticipé du monde du travail au cours des dix dernières années de vie professionnelle augmente le risque d'être touché par la pauvreté une fois à la retraite», souligne l'organisation de défense des seniors.

Privés de traitements

Dans le domaine de l'accès aux soins, 11% des personnes questionnées se sentent défavorisées. Par exemple, elles ne se sentent pas prises au sérieux lors du diagnostic, du traitement et de la réadaptation. Dans certains cas, elles s'estiment même être privées de traitements en raison de leur âge.

Dans d'autres secteurs, tout se passe bien. C'est le cas dans l'offre de loisirs où 92% des personnes interrogées se disent satisfaites, et dans l'accès aux informations (91%) et ce, en dépit de la digitalisation. De plus, la majorité des personnes ont l'impression d'être bien considérées dans l'espace public.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Éclat de rire le 01.10.2019 07:07 Report dénoncer ce commentaire

    40 ans et tu es déjà senior

    Quand j'ai lu: "les seniors se sentent discriminés", la première question que je me suis posée, vu que j'ai bientôt 55, c'est: " il compte depuis quel âge les seniors." J'ai les yeux qui ont pété hors des orbites quand j'ai vu le nombre 40 en premier et un grand sourire. Ça va être long jusqu'à 67-70 ans, sans job, si la retraite augmente d'âge. Sinon, de toutes manières qu'on bosse ou pas, dans les lambdas à bas salaire, on sera tous pauvres à la retraite.

  • Lulu 75 le 01.10.2019 07:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut dire ça à d'autres

    Ça n'est pas à nous qu'il faut dire cela, mais au patronat, Swissmem, EnonomieSuisse, le PLR, l'Usam, etc. Mais la privatisation des profits vs collectivisation des coûts n'est pas près d'être finie avec nos pro lobbys à Berne.

  • the Taker le 01.10.2019 07:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vieux à 48 ans

    Et pas un politicard qui veut s'y atteler..

Les derniers commentaires

  • Presse-citron le 01.10.2019 20:22 Report dénoncer ce commentaire

    Licenciements et burn-out

    C'est bien joli de licencier à tout va les séniors mais ceux qui restent même les plus jeunes sont pressés comme des citrons et frôlent le burn-out car ils se tapent tout le boulot que deux personnes ou plus devraient normalement faire et par voie de conséquence tombent malade à leur tour etc., cercle vicieux. C'est bien joli de faire des économies mais là c'est du bout de chandelle et plus personne travaille dans de bonnes conditions. Le burn-out est devenu une vraie maladie pour les années à venir. Vous feriez mieux de mieux réfléchir aux conséquences, chers employeurs...

  • Gédéon le 01.10.2019 19:26 Report dénoncer ce commentaire

    Socialistes, bougez-vous le cul !

    Tant que nos autorités accepterons, sans sourciller la libre circulation des personnes, non seulement nos séniors continuerons à être discriminer, mais les travailleurs de toutes âge, en feront les frais ! Qu'attendent nos partis de gauche et les syndicats, pour mettre le Hola ? Bande d'hypocrites, n'ayant aucune honte de faire perdurer cette situation scandaleuse...

    • j'approuve le 01.10.2019 20:16 Report dénoncer ce commentaire

      @Gédéon

      Il faut fermer la frontière suisse aux Espagnols et aux Portugais, et interdire l'exportation de notre fromage en Andalousie. Plus de vacances, plus d'exportation, notre fondue au fromage doit rester chez nous!

    • Trumpette le 02.10.2019 09:30 Report dénoncer ce commentaire

      Méthodes trumpinettes

      Il faut vous élire président de suite ! Méthodes « trumpinettes »

  • Niki le 01.10.2019 18:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Personnes âgées à 40 ans,

    Personnes âgées à 40 ans. Il faudrait savoir une fois pour toute où en est cette société ! Si les personnes au-dessus de 40 ans sont indésirables, je pense qu'il faudrait prendre des mesures et qu'on en finisse.

  • Tu bosses ou tu bosses pas ? le 01.10.2019 17:39 Report dénoncer ce commentaire

    Tu bosses quand au final ?

    À 20 ans t'es trop jeune et t'as pas d'expérience pour le boulot, à 50 t'es trop vieux ou trop qualifié pour le poste proposé, entre deux, tu fais des gosses et tu bosses pas ou peu (pour les femmes), si tu regardes ta vie, au fond tu bosses quand ? À 40 ans ? Paraît que tu commences à vieillir pour le monde du boulot et on veut nous faire bosser jusqu'à 70 ans ? Faut revoir la copie là et vite !

  • Triste réalité le 01.10.2019 17:04 Report dénoncer ce commentaire

    On coûte trop cher !

    J'ai été dans la vente pendant de longues années (textile), maintenant à plus de 50 ans je n'ai plus de travail et ma santé s'est dégradée depuis en plus.De toute façon dans les magasins, les vieilles vendeuses n'ont plus la cote, soit elles sont encore en place car elles ont eu de la chance de ne pas être remplacées, soit elles sont en retraite. Les boutiques d'aujourd'hui regorgent de petites jeunettes bien mignonnettes pour servir les clients en étant seules pour tout l'étage. Les plus de 50 ans coûtent trop cher aux employeurs seulement on est bien loin de la retraite...

    • chiffon à essuyer le 01.10.2019 17:42 Report dénoncer ce commentaire

      @votre réalité

      Au lieu de poursuivre vos études aux cours du soir et de décrocher un diplôme par correspondance, vous avez préféré faire la belle vie (nos évolutive) dans le chiffon? Votre "textile" de qualité a perdu son attractivité dès la fin des années 70-80, (années merveilleuses) et, avec la perte de nos touristes riches, les années 90 tout était perdu. Allez, au bénéfice du doute je vous accorde le privilège de trouver un emploi comme vendeuse de patates en vrac de 50 kg sur le dos car, vous le méritez bien!

    • Triste réalité le 01.10.2019 17:55 Report dénoncer ce commentaire

      Quand on sait pas, on suppose

      Non très cher, je me suis mise à mon compte dans les années 2000 et j'y suis toujours.J'ai fait également une formation en marketing et j'ai donné des cours pour les demandeurs d'emploi dans la vente justement... Quand on sait pas...

    • Triste réalité le 01.10.2019 18:44 Report dénoncer ce commentaire

      Commentaire lamentable !

      ...et c'est très malhonnête votre commentaire en plus, vous n'êtes pas à ma place. J'aurais du préciser l'année, c'était en 2006 que je n'ai plus eu de travail, j'ai commencé à être malade en 2011 (49 ans) et malgré cela j'ai continué à faire mon métier (fibromyalgie)...vous le ferez vous ? Facile de critiquer les gens ! Sur ce, je vous souhaite une belle et longue carrière, à moins que celle-ci soit déjà derrière vous...

    • God bless le 01.10.2019 19:14 Report dénoncer ce commentaire

      @Triste réalité

      J'adore taquiner, et votre commentaire au sommet n'était qu'une belle cible. Mais j'adore aussi les boutiques de luxe comme client ou vendeur sachant accueillir une clientèle que nous ne pouvons qu'aimer. Les années 70 j'ai étudié aux cours du soir, après mon job, et pour perfectionner mon anglais et mon français, j'ai travaillé comme pauvre petit réceptionniste de l'hôtel à Montréal et partout dans le monde. Cette expérience a fait surgir de moi cette volonté d'aller plus loin, et aujourd'hui je ne peux que remercier le ciel et dire - music is silenced (with my apologies).

    • Gédéon le 01.10.2019 19:37 Report dénoncer ce commentaire

      @chiffon à essuyer

      Honte à vous ! Quel commentaire dégradant et insultant, alors que vous ne connaissez rien de son parcours de vie...

    • chiffon à essuyer le 01.10.2019 19:45 Report dénoncer ce commentaire

      @Gédéon

      Votre niveau intellectuel dépasse votre salaire annuel? Il faut courir et exiger une petite augmentation!