Saint-Gall

26 novembre 2019 17:16; Act: 26.11.2019 18:03 Print

Enfants privés de trois chants religieux à l'école

Afin de ne pas froisser les autres communautés religieuses, la direction d'un établissement scolaire a décidé d'effacer des chants de Noël de son répertoire.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

À l'approche du spectacle de fin d'année, que les élèves présenteront à leurs familles le 20 décembre prochain, la direction d'une école primaire de Wil (SG) a pris une décision qui a étonné ses enseignants. Ces derniers ont été informés il y a quelques jours que trois chants de l'Avent ne seraient plus présentés «par respect pour les autres cultures et religions.»

Les textes supprimés, célébrant la naissance du petit Jésus, se trouvent dans le livre de chants officiels des écoles du canton de Saint-Gall: «Go Tell It on the Mountain», «Fröhliche Weihnacht überall» et «S'gröschte Gschänk».

Des pères échaudés

Selon un F.*, un enseignant souhaitant garder l'anonymat, cette décision intervient après plusieurs incidents ayant eu lieu les années précédentes. Il y a deux ans, un père s'était levé pendant le concert, se plaignant du choix des chansons. Selon lui, les textes s'adressaient davantage aux chrétiens qu'aux musulmans. Un autre spectateur, de confession non-musulmane, avait également perturbé le concert de l'année dernière pour évoquer le même «problème». «Cette décision a été probablement prise car un nouveau directeur vient d'être nommé. Il souhaite sûrement commencer sa carrière d'un bon pied», continue F*.

«Un programme davantage équilibré»

Le responsable de l'éducation de la ville, Tobias Mattes, a également validé cette décision. «Nous planifions la fête en équipe. Il y a aussi beaucoup de discussions sur la façon dont nous pouvons tous nous impliquer. Le programme devrait davantage être équilibré».

Incompréhension du côté des organisations islamiques

Contacté par 20 Minuten, Farhad Afshar, président de la Coordination des organisations islamiques de Suisse, encourage les écoles à ne rien changer à leurs habitudes: «De notre point de vue, il est très regrettable que dans un pays chrétien, il n'y ait plus de chants de cette confession.»

Selon lui, la décision de la direction de l'école témoigne de l'ignorance de l'Islam, car dans de nombreux pays à majorité musulmane, les magasins sont décorés avec des trucs de Noël afin de satisfaire leurs clients chrétiens.

* Nom connu de la rédaction

(son/ehs/szu)