Suisse

17 février 2019 12:31; Act: 17.02.2019 12:32 Print

Enquête ouverte contre l'ex-chef de CarPostal

Fedpol soupçonne Daniel Landolf, ancien patron de CarPostal d'être coupable d'escroquerie. D'autres membres de la direction pourraient être inquiétés.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La police fédérale a ouvert une enquête contre l'ex-chef de CarPostal, Daniel Landolf, et son responsable des finances. Ils sont soupçonnés d'escroquerie en matière de prestations. Selon Fedpol, la procédure pourrait ensuite s'étendre à d'autres personnes.

«Une procédure pénale administrative a été ouverte», a indiqué Cathy Maret, porte-parole de la police fédérale (Fedpol), à Keystone-ATS revenant sur une information publiée par Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. «Il s'agit de premiers pas», précise Fedpol sur son site.

Jusqu'à cinq ans de prison

Si l'escroquerie est reconnue, l'ex-chef de CarPostal et son responsable des finances risquent une amende allant jusqu'à 30'000 francs et une peine de privation de liberté jusqu'à 5 ans. Dans la foulée, d'autres membres de la direction pourraient être inquiétés.

Fedpol s'attend à ce que les enquêtes soient terminées d'ici quelques mois. Si l'enquête aboutit à un acte d'accusation, les deux accusés devront répondre devant le Tribunal pénal fédéral.

L'équipe d'enquêteurs et de spécialistes de la Police judiciaire fédérale à Fedpol analyse pour la procédure en cours l'ensemble des documents, des informations et des e-mails. Elle auditionne les personnes appelées à fournir des renseignements. Des perquisitions peuvent être menées.

La procédure pénale administrative ne porte pas sur un intervalle de temps défini. Elle peut donc s'étendre au-delà de la période souvent évoquée de 2007 à 2015.

La procédure administrative contre inconnu a été décidée par le Conseil fédéral en février 2018 à la demande de la ministre des transports de l'époque, Doris Leuthard. À la mi-août, Fedpol a procédé à une perquisition au siège de La Poste et de CarPostal.

Réglé sur le plan financier

Sur le plan financier, le scandale de CarPostal est réglé depuis fin septembre dernier. CarPostal va rembourser environ 205 millions de francs suisses de subventions indues à la Confédération, aux cantons et aux communes. Depuis que le scandale a éclaté, tous les membres du conseil d'administration de CarPostal ont dû quitter leurs postes comme Susanne Ruoff, l'ancienne patronne de La Poste.

Depuis novembre dernier, Christian Plüss est à la tête de CarPostal. Il a mis en place une nouvelle équipe de direction où tous les anciens membres ont dû postuler à nouveau. Thomas Baur avait repris les rênes ad interim depuis février 2018.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Corne daurochs le 17.02.2019 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Métonnerait

    Du moment quil a été nommé là par ses petits copains politiciens, eux-mêmes petits copains des juges, ça métonnerai quil soit condamné à quoi que se soit. Il est même encore capable de demander une indemnisation...

  • Yellownews le 17.02.2019 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les loups ne se mangent pas.

    C'est des gros bonnets. Pas facile de les inculper suivant le parti politique qui les défend. Les loups ne se mangent pas entre eux.

  • Amateur le 17.02.2019 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On parie !!

    Encore un qui va prendre du sursis !! Les politiciens vont le couvrir !! Les cols blancs ne fréquentent que trop peux les prisons !! Malheureusement !! Sauf s'ils sont étrangers !! Elle est belle notre Suisse !! Un Suisse !!

Les derniers commentaires

  • Le Suissssssssssee le 19.02.2019 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils doivent bien rire

    Combien ces personnes vont payés sérieusement et combien ils auront de jours au trou ??? La réponse est : une mini amende voir pas du tout ainsi que certainement pas de prison ferme Donc cela sert à quoi alors que ces personnes sans sont mis pleins les poches....?! Justice inutile pour ceux qui ont de l'argent.... ABE

  • pupuce le 18.02.2019 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    lamentable

    Et pendant ce temps Mr.Schwaller touche toujours son pactole......!

  • comilaupat le 18.02.2019 10:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    DÉCEPTION

    J'avais apporté un commentaire qui n'a pas été diffusé et qui était, à mon point de vue, tout à fait correct ! Des personnes sont -elles protégées de critiques éventuelles, réalistes et qui méritent sanctions ?

  • Pierre Albert le 18.02.2019 06:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Facile

    Il y a toujours un gars en fin de carrière pour porter le chapeau, accessoirement prendre sa retraite, et les politiques sont tous blanc comme neige.

  • Michel le 17.02.2019 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'incompétence

    hé Leuthard dans tout ça elle la grande chef du département