Suisse

06 décembre 2016 11:35; Act: 06.12.2016 12:18 Print

Examen des projets pour contrer les pédophiles

La Chambre des cantons a adopté un postulat, afin que Berne se penche sur l'efficacité des programmes de prévention. Quitte à les étendre à tout le pays.

storybild

(Photo d'illustration). (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les projets destinés à empêcher des pédophiles potentiels de commettre des abus pourraient être étendus à toute la Suisse. Le Conseil fédéral devra présenter un rapport sur l'efficacité de tels programmes de prévention.

La Chambre des cantons a adopté mardi un postulat en ce sens. Si des sanctions interviennent une fois l'acte commis, il ne faut pas négliger les mesures de prévention pour empêcher des pédophiles potentiels de passer à l'acte, fait valoir l'auteur du texte Daniel Jositsch (PS/ZH).

Graves conséquences

Un nombre important d'adultes peuvent ressentir une attirance pour des enfants, a rappelé Liliane Maury-Pasquier (PS/GE). Les abus sexuels sur des enfants ont des conséquences graves sur ceux-ci. «Il vaut donc mieux prévenir que de prendre le risque de ne pas pouvoir guérir.»

L'association «DIS NO», basée à Monthey (VD), reçoit depuis avril 2014 un soutien financier de la Confédération pour la mise en place d'un programme d'information et d'accompagnement. Il est destiné aux jeunes et aux adultes ayant une attirance pour les enfants ou des fantasmes de nature pédophile, mais qui n'ont jamais commis d'abus sexuel. Ce programme s'inspire de projets allemand et anglais.

Un postulat identique a été déposé au National par Natalie Rickli (UDC/ZH). Invoquant l'importance de la prévention, le Conseil fédéral soutient le texte.

(nxp/ats)