Criminalité

20 mars 2019 19:58; Act: 21.03.2019 08:24 Print

Explosion de bancomats: la Suisse démunie

De plus en plus de distributeurs près des frontières sont la proie de criminels. Un expert en sécurité met en garde contre ce phénomène.

storybild

Un bancomat explosé au Tessin fin novembre. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Pas une semaine ou presque ne se passe ou presque sans que l'on apprenne le casse d'un bancomat en Suisse. Des casses qui ont le plus souvent lieu dans les endroits situés près des frontières. Le scénario est le même un peu partout: des inconnus posent des explosifs sur les distributeurs, emportent l'argent et s'enfuient à l'étranger avant que la police n'arrive sur les lieux.

Le Tessin ne fait pas exception. Il est en train de vivre toute une série d'attaques de ce style contre des bancomats près de la frontière italienne. Le nord de l'Italie n'est pas épargné. Depuis octobre dernier, une douzaine de casses de distributeurs ont eu lieu. «Généralement, les voleurs utilisent le système 'Marmotta'. Ils mettent le feu à de la poudre dans des boîtes à crayons en tôle», explique un expert en sécurité tessinois Stefano Piazza, au «Blick» mercredi.

Peine moins lourde

Pourtant, l'expert ne croit pas en l'existence d'un gang de l'Est qui sévirait près des frontières. Selon lui, de plus en plus d'amateurs qui utilisent les mêmes méthodes à base d'explosifs que les pros. La raison de cette hausse selon lui? S'ils se font attraper, les voleurs risquent une moins lourde peine que s'ils pratiquent un braquage à main armée, explique-t-il. Ce type d'infraction est en effet considéré comme du vol, souligne-t-il.

Le risque, c'est que bien souvent, les apprentis braqueurs maîtrisent mal les techniques. Ils vont dénicher les instructions sur les explosifs et la manière de les poser sur internet. Hic: ils gèrent souvent mal les dosages et font exploser non seulement le distributeur mais aussi une partie des bâtiments autour, raconte Stefano Piazza. «C'est très dangereux pour les habitants».

Selon l'expert, «la Suisse n'est pas préparée à de tels actes» et les bancomats sont des proies faciles pour les criminels, surtout ceux qui sont près des frontières. Beaucoup de petites douanes ne sont pas surveillées la nuit, critique-t-il. Il faudrait changer cela, estime-t-il. Il réclame aussi de meilleurs échanges d'informations entre la police suisse et les forces de l'ordre étrangères.

(cht/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ft le 20.03.2019 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Frontières sensibles

    C'est marrant, lorsqu'il y avait des douaniers (des deux côtés), cela était rarissime. J'entends bien que les techniques des voleurs se soient perfectionnées, mais Schengen devient la libre circulation du n'importe quoi!

  • un gars qui paye ses impôts le 20.03.2019 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    que justice soit vraiment faite

    c'est normal dans notre pays... Nos impôts paient des juges qui sitôt qu'un agent de police utilise son arme se fait de suite sanctionner... Quand hors fe nos frontières ils se rendront compte sur de venir semer le trouble chez nous ils auront un chance de se faire arrêter avec tes moyens adéquats, ils se calmeront tout de suite. Courage à vous policiers, un jour peut être nos juges seront de votre côté. Quasi sûr que ce commentaire va faire bondir humanistes en tout genre, mais faut quand même une fois arrêter de gronder ces malfrats et sortir le bâton... Regardez ce qu'il se passe hors de nos frontières ils agissent eux.

  • Evidence le 20.03.2019 20:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mr

    Et ils ont raisons, même si ils sont repérés par la police, cette dernière n'a pas le droit de les pourchasser à grande vitesse...

Les derniers commentaires

  • Proutman le 21.03.2019 22:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    PROUT

    Journée mondiale de la poésie !

  • ptit rapporteur le 21.03.2019 14:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    curieux,

    j'avais entendu dire qu'il y avait un systeme d'encre se déversant sur les billets en cas de dégats sur les bancomat

  • kalach447 le 21.03.2019 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    c'est curieux

    on nous rabâche sans arrêt que proportionnellement, la Suisse est plus armée que les USA. Pourtant je n'ai jamais entendu parler de citoyens qui auraient sorti leurs bon vieux mousquetons de l'armoire pour canarder les malfrats à la sortie. Plus prompts à dégainer leurs smartphones pour filmer la scène. Après, il aussi vrai qu'on leur ferait payer leur performance infiniment plus cher que celles des malfrats.

  • Bloops le 21.03.2019 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aaaaah Schengen et l'UE...

    Sortons de schengen.... Ça résoudra pas mal de problèmes du genre ! On ne s'en portera que mieux. ABE

  • johnny le 21.03.2019 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    fondpropre

    et pourtant....il existe des bancomats piégés avec de l' encre ABE

    • Sugus le 21.03.2019 10:18 Report dénoncer ce commentaire

      Cest le fond

      À part les problèmes de douane, il y a beaucoup de solutions techniques mais il faut juste vouloir sen équiper.