Suisse

13 août 2015 14:01; Act: 13.08.2015 14:52 Print

F/A-18 de l'armée suisse contrôlés par la NSA

L'armée helvétique dépend, dans certains domaines sensibles, des Etats-Unis. Le système de navigation des avions militaires fonctionne ainsi uniquement avec un code fourni par la NSA.

storybild

La Suisse dépend des Etats-Unis pour la précision de son GPS. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Afin d'atteindre leur but au centimètre près, les jets de combat suisses ont besoin d'un système de navigation ultra précis. Pour cela, notre armée utilise un programme GPS, développé et contrôlé par les Etats-Unis, révèlent des recherches effectuées par le quotidien «Nordwestschweiz».

Pour pouvoir utiliser le programme en question, l'armée suisse se sert d'un code, nommé code P, fourni par l'agence nationale américaine de la sécurité (NSA). Comme le cryptage de la série de chiffres change chaque semaine, la NSA transmet hebdomadairement une nouvelle combinaison à la Suisse. Sans cette constante actualisation, le système de navigation perdrait en précision. Chez nous, ce sont principalement les jets F/A-18 et les hélicoptères du type Super Puma, Cougar et Eurocopter qui sont équipés de ce «super GPS», écrit le journal alémanique. La Suisse n'est pas le seul pays à utiliser le système perfectionné

Missiles également contrôlés

Contactée, l'armée de l'air suisse confirme les informations de la «Nordwestschweiz» sans donner davantage de précisions. «Sans ces codes nous serions toujours opérationnels, mais nous serions moins précis.» Un porte-parole a par ailleurs ajouté que l'armée suisse serait prête à envisager l'utilisation du système de navigation européen Galileo, lorsque celui-ci aura abouti.

Reste que la dépendance de la Suisse envers les Etats-Unis ne se limiterait pas seulement au code P fourni par la NSA. Les actualisations du logiciel des missiles air-air Amraam, dont sont équipés les F/A-18, seraient elles aussi contrôlées par les Etats-Unis, selon le quotidien. Un connaisseur de l'OTAN a expliqué à la «Nordwestschweiz»: «Les Etats-Unis veulent s'assurer que les armes qu'ils vendent ne soient pas utilisées contre eux.» Une ancien pilote suisse de F/A-18 confirme: «Techniquement et théoriquement, il est possible que les Etats-Unis contrôlent l'utilisation que nous faisons d'une telle arme. Le pays pourrait, par exemple, programmer une date de péremption dans le système. Un missile pourrait aussi être dévié de sa trajectoire.» L'armée de l'air suisse n'a pas souhaité s'exprimer sur ce point précis.

(ij/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • La Naïveté le 13.08.2015 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon dieu

    Notre armée est-elle naïve à ce point? Je crois rêver quand je lis des stupidités pareilles... Avec du matériel autant sensible une armée ne peut pas se permettre une telle dépendance et autoriser une intrusion flagrante dans ses systèmes d'armement. Bref, rien de nouveau dans l'armée suisse...

  • Damien le 13.08.2015 14:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Next

    On peux pas une fois se débrouiller tout seul sans que les USA ai quelque chose à faire dans nos affaire.

  • Bob La Frite le 13.08.2015 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Indigné

    Mon Dieu... Cela devrait tous nous faire sauter au plafond d'indignation!!! Si c'est pour avoir une armée à moitié contrôlée par un autre pays. Autant s'armer de cure-dents!

Les derniers commentaires

  • Gjon Haskaj le 14.08.2015 21:30 Report dénoncer ce commentaire

    Et le drame d'Alpnach ?!

    Qu'est-ce qui permet d'assurer qu'il n'y a aucun lien de causalité avec le drame d'Alpnach ?

  • Didier Ramseyer le 14.08.2015 21:24 Report dénoncer ce commentaire

    Pétition

    Il faudrait faire une pétition signée par des militaires astreints : si la situation ne change pas : nous faisons une demande de service civil !

  • Pierre H. le 14.08.2015 20:37 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà, pourquoi le Gripen !

    Je comprends mieux pourquoi Ueli Maurer voulait changer d'avion pour le Gripen. Mieux vaut un avion un peu moins performant mais dont on a le contrôle TOTAL !!!

  • Lola le 14.08.2015 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Ah ben, maintenant

    je comprends mieux l'histoire du baisser de culottes Suisse dans les accords bancaires et dans d'autres domaines.... Si tu signes pas ou si t'es pas d'accord avec notre manière de faire... Couic... On te coupe les moteurs de tes avions en plein vol et on t'envoie tes missiles sur la tronche... :)

  • Civiliste le 14.08.2015 07:49 Report dénoncer ce commentaire

    Armée

    Je suis bien content de faire le service civil quand je lis ça.