Combines

24 février 2011 11:51; Act: 01.03.2011 17:56 Print

Facile de se procurer une thèse au noir

Rédiger soi-même une thèse nécessite du temps et des efforts. S’en procurer une est beaucoup plus simple. Grâce à des agences spécialisées très chères.

storybild

Le baron von und zu Guttenberg, ministre allemand de la Défense, est accusé de plagiat. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le temps, on les appelait des «nègres». Aujourd’hui, il est de bon ton de parler de «ghostwriters scientifiques», ce qui pourrait se traduire par «des écrivains de l’ombre avec une formation scientifique». Ils sont de plus en plus recherchés. Pas exclu que le baron von und zu Guttenberg, l’actuel ministre allemand de la défense vivement critiqué pour avoir eu recours au plagiat pour rédiger sa thèse, ait fait appel à leurs services. En Allemagne et dans le monde anglo-saxon, ces spécialistes de la connaissance universitaire sont monnaie courante, en raison du goût prononcé de leurs élites pour la gloire académique. Les Latins y sont peut-être un peu moins sensibles, et encore.

Qu’en est-il en Suisse? Selon le «Tages-Anzeiger», internet regorgerait d’offres de ce genre, en provenance d'Allemagne. Une de ces boîtes opérerait d’ailleurs à Zurich. Elle est plutôt discrète. Sur sa page de garde, on ne parle que d’un «service de consultation scientifique», de «coaching universitaire» et de «recherches littéraires».

A condition de se présenter comme un client à la recherche d’une thèse rapidement écrite, le gérant de l’entreprise contactée par le quotidien zurichois répond volontiers aux questions qu’on lui pose: «Si Guttenberg s’était adressé à nous, il n’aurait jamais eu les ennuis qu’on connaît », fanfaronne-t-il. « Nous disposons de près de 250 ghostwriters, très compétents dans leurs domaines spécifiques et n’engageons que des personnes de confiance. Ce sont tous de mes amis.»

Comme des agents secrets

Si le contexte l’exige, ces bureaux travaillent dans l’ombre comme de véritables agences de renseignement: «Il m’arrive de ne jamais appeler mes clients au téléphone. Nous opérons à l’aide de courriels spéciaux. Vous pensez bien que certains de nos clients ne veulent en aucun cas que leurs femmes nous répondent au téléphone», commente le même gérant. En Allemagne, les frais engendré pour avoir consulté de telles agences peuvent même figurer comme «frais de formation» et être déduits des impôts.

Vite et à bon marché

Les écrivains de l’ombre doivent travailler vite et pour un salaire modeste. L’agence consultée fournit une thèse de cent cinquante pages pour une somme variant entre 20'000 et 30'000 francs. Une somme dérisoire si l’on considère les frais d’étude et d’écolage d’un étudiant «normal», œuvrant à une thèse «honnête». Le produit final est livré trois à six mois après la signature du contrat. Le gérant de l’agence contactée rapporte, pour conclure, l’anecdote suivante: il a fallu que son agence rédige un résumé d’une des thèses produites afin que la mandataire ne perde pas son temps à la lire. On se demande cependant comment elle s’est débrouillée lorsqu’il s’est agi de la défendre, sa thèse.

(rga)