Suisse

04 février 2019 09:55; Act: 04.02.2019 10:00 Print

Faire son shopping sur le Net et payer cash à la gare

Les automates des CFF servent désormais aussi à régler en liquide – et en toute discrétion – les achats faits sur la Toile.

storybild

Les clients peuvent payer sans trace aux distributeurs. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La carte de crédit comme moyen de paiement universel est loin de faire l’unanimité. Certains n’y ont pas accès, alors que d’autres renâclent à laisser des traces numériques de leurs transactions. Forte de ce constat, une start-up allemande propose d’utiliser les distributeurs de billets des CFF pour régler ses courses en liquide, relate la «Sonntags­Zeitung».

Active en Allemagne, Cash Payment Solutions débarque en Suisse. Après avoir passé commande sur le Net, les clients reçoivent un code-barres par mail ou par SMS. Ils peuvent ensuite le retranscrire et payer en espèces auprès des quelque 1500 distributeurs de billets des CFF qui sont d’ores et déjà équipés. Les usagers ne peuvent pas dépenser plus de 1500 francs par jour.

En Allemagne, la société s’est associée avec des poids lourds de la consommation tels qu’Amazon ou les supermarchés Rewe. En Suisse, Cash Payment Solutions est en discussion avec des détaillants et distributeurs en ligne, explique Jürg Sigrist, porte-parole de la société en Suisse. Si l’entreprise ne donne aucune info sur le volume des transactions, elle mise sur les clients avides de discrétion, estime Ralf Beyeler de moneyland.ch.

Pour les CFF, le partenariat est doublement gagnant. Non seulement le transporteur touche une commission à chaque paiement, mais il rentabilise aussi des machines toujours moins utilisées.

(frs)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Georges le 04.02.2019 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    Billets dégriffés que sur Internet!

    D'un côté les CFF ne proposent les billets dégriffés que sur internet (et il y en a beaucoup) et de l'autre les CFF ont l'air surpris que leurs automates soient peu utilisés et ajoutent le payement CASH pour mieux les rentabiliser. Euh??? Et pourquoi pas simplement proposer les billets dégriffés sur les automates?

  • Grégoire le 04.02.2019 10:23 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée, si...

    C'est vrai que nos gares donnent envie de s'y promener avec d'importantes liquidités le soir. Peut-être que cela motivera les CFF à changer sa politique de sécurité...

  • Geroges Sand le 04.02.2019 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    CFF = prix 5 étoiles

    Sacré CFF une vrai machine à fric et des voleurs professionnels.

Les derniers commentaires

  • Pierre Albert le 04.02.2019 20:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des systèmes pour payer

    On en a bientôt assez, des systèmes pour faire rentrer le fric il y en a moins

  • Pluche le 04.02.2019 17:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "les bonnes nouvelles "

    Le burlesque est à son "paroxysme " et en plus on" LIVRE LES BAGAGES PAR LA ROUTE" mais qu'avons nous comme DÉCIDEURS ça craint vraiment...

  • A.Baader le 04.02.2019 13:42 Report dénoncer ce commentaire

    Dans la dictature du fric,...

    ...Si on ne peut plus vous fliquer, ce sera interdit.

  • Vincent Arletti le 04.02.2019 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    Genial ! La bonnr affaire !

    J'imagine que c'est comme le système d'achat bitcoin des CFF oú ils se prennent 6% de commission en passant ? ;-) J'espère que bientôt on pourra payer nos primes d'assurances aussi chez CFF, car actuellement elles ne sont pas déjà assez cher comme ça...

  • Patrick le 04.02.2019 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nul

    C'est comme la Poste. il n'arrivent pas à faire correctement le travail du Rail et ils se lancent dans des choses qu'ils n'ont rien à faire. vraiment les dirigeants de nos institutions sont pas à la hauteur et nous en avons les preuves