Tessin

10 décembre 2019 14:53; Act: 10.12.2019 15:03 Print

Fédérales: 186 enveloppes étaient arrivées trop tard

Les recourants contre le 2e tour de l'élection au Conseil des Etats tessinois dénoncent le retard dans l'envoi du matériel de vote aux électeurs de l'étranger.

storybild

Selon un avocat et politicien démocrate-chrétien tessinois, 186 enveloppes d'électeurs de l'étranger sont arrivées après le 17 novembre au Tessin. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le recours contre le 2e tour de l'élection au Conseil des Etats au Tessin prend de l'ampleur. Selon un avocat et politicien démocrate-chrétien tessinois, 186 enveloppes d'électeurs de l'étranger sont arrivées après le 17 novembre.

Gianluca Padlina, conseiller communal à Mendrisio, demande au gouvernement de faire toute la transparence sur l'envoi du matériel de vote. Il veut connaître tous les détails, notamment l'affranchissement utilisé par les communes. Si le gouvernement ne fait pas la lumière, le tribunal administratif pourrait l'ordonner.

L'avocat ne dispose pour l'heure que des données de 22 communes sur 115. «Je sais que quatre d'entre elles n'ont envoyé le matériel électoral qu'après le 29 octobre», a-t-il déclaré à Keystone-ATS. Jusqu'à présent, le gouvernement partait de l'idée qu'à cette date, toutes les communes du canton avaient déjà envoyé les documents.

Selon l'avocat, au moins une a utilisé le courrier B pour envoyer les documents électoraux. Or la loi stipule que les documents électoraux doivent être envoyés par courrier A. Autre indice d'une possible négligence, le taux de participation des Suisses de l'étranger a beaucoup plus reculé pour le 2e tour que celui des votants domiciliés au Tessin, explique Gianluca Padlina.

La démarche du politicien vise aussi à alerter le public sur le déroulement de ce 2e tour. Il critique vivement le gouvernement tessinois qui lui aurait refusé l'accès aux dossiers. Lundi soir, le Conseil d'Etat a diffusé un bref communiqué dans lequel il précise qu'il ne fera aucune déclaration sur le recours avant la décision du tribunal administratif et qu'il ne transmettra aucune information aux médias.

Au 2e tour le 17 novembre, les sénateurs PDC et PLR tessinois ont été éjectés du Conseil des Etats, remplacés par Marco Chiesa (UDC) et Marina Carobbio (PS). Le PDC Filippo Lombardi, qui siégeait depuis 20 ans à la Chambre des cantons à Berne, a perdu face à la socialiste pour seulement 46 voix.

(nxp/ats)