Inégalité salariale

13 juin 2018 13:34; Act: 13.06.2018 22:22 Print

«Une femme perd 300'000 francs au cours de sa vie»

Selon l'Union syndicale suisse, l'escroquerie dont les femmes actives sont victimes en Suisse se monte au total à près de 10 milliards de francs par an.

storybild

Les inégalités de revenus entre femmes et hommes n'existent pas qu'en Suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'égalité salariale entre femmes et hommes est inscrite depuis 37 ans dans la Constitution fédérale. Malgré cela, l'inégalité demeure une réalité. L'Union syndicale suisse (USS) a mis la pression mercredi à Berne. Elle exige des mesures efficaces.

«L'escroquerie dont les femmes actives sont victimes en Suisse se monte au total à près de 10 milliards de francs par an», a souligné Corinne Schärer, membre du comité directeur d'Unia, lors d'une conférence de presse. «Cela signifie que chaque femme professionnellement active est spoliée de la somme de 303'000 francs au cours de sa vie, et cela pour la seule et unique raison qu'elle est une femme», a-t-elle ajouté.

Au-dessus de la moyenne de l'UE

Unia salue toutefois les contrôles renforcés dans les marchés publics de la Confédération, les entreprises souhaitant obtenir un mandat devant se soumettre à une analyse des salaires. «Les femmes syndicalistes ont déjà demandé lors de leur congrès en 2013 d'appliquer cette procédure pertinente à toutes les entreprises», a rappelé Corinne Schärer, exigeant qu'une obligation à la charge des employeurs soit inscrite dans la loi.

Les inégalités de revenus entre femmes et hommes n'existent pas qu'en Suisse. Selon EUROSTAT, l'Office statistique de l'Union européenne, la différence moyenne de salaire dans l'UE se chiffre à 16,2%. «Avec 17%, la Suisse se situe un peu au-dessus de la moyenne de l'UE», selon Regula Bühlmann, secrétaire centrale de l'USS.

Responsable de la politique de l'égalité, cette dernière a rappelé que la différence salariale a différentes raisons. Selon elle, il est réducteur de déduire une seule cause, la maternité, de la différence de salaire comme cela est souvent le cas en Suisse.

Une campagne qui mousse

Par conséquent, a insisté Michela Bovolenta, secrétaire centrale du syndicat des services publics (SSP-VPOD), les femmes veulent mettre la pression: «Depuis des années, le tempo de l'égalité est celui de l'escargot, nous voulons mettre le turbo!». Elles en ont assez des affronts, des discriminations, des salaires inférieurs, et de la dévalorisation de leurs métiers.

Rappelant le renvoi en mars de la loi sur l'égalité - revu sous la pression des femmes - par le Conseil des Etats, l'opposition récente du Conseil fédéral à la prolongation du programme d'encouragement pour les structures d'accueil extrafamiliales ainsi que le refus de l'initiative sur le congé paternité, Michela Bovolenta a semé le vent du renouveau des luttes féministes «qui ne semble pas souffler sur le Palais fédéral».

Alors, comme «l'égalité salariale concerne tout le monde, les hommes comme les femmes», l'USS met la pression. Outre la journée d'action syndicale pour l'égalité salariale de jeudi 14 juin, elle lance une bière dans le cadre de la campagne «Egalité salariale: mettons la pression!». Cette bière sera servie dans plusieurs restaurants des villes de Lausanne, Genève, Aarau, Bâle, Berne, Lucerne et Zurich.

Avec une vaste alliance d'organisations féminines, l'USS mobilise aussi pour la manifestation #Enough18, prévue le 22 septembre à Berne.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • chalouve le 13.06.2018 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste réalité

    Franchement, je suis prête à sacrifier certaines "égalités" récemment acquises pour revenir comme en 1950-1960 où les maris arrivaient à faire vivre leur famille sur un seul salaire meme avec un job de boucher et qu'on pouvait s'occuper de nos enfants plutôt que d'être forcés à retourner bosser après 12semaines...

  • Popol le 13.06.2018 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    Comparaison

    Et les hommes divorcés qui payent à leur ex, perdent combien selon la même études????

  • denis le 13.06.2018 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    féminisme

    Je suis à fond pour l'égalité salariale. Mais par contre quand "l'avantage" est dans l'autre sens (divorces p.ex) là, c'est normal

Les derniers commentaires

  • Une femme parmi d'autres le 15.06.2018 10:23 Report dénoncer ce commentaire

    Vous êtes graves les machos !

    J'adore lire les commentaires sous ce genre d'articles. Ca me conforte dans l'idée de rester célibataire et indépendante financièrement (même en étant moins payée) !

    • Julia le 15.06.2018 11:52 Report dénoncer ce commentaire

      @Une femme parmi d'autres

      Pareille ! Quand je pense que tous ces machos ont des mères/soeurs/filles ! Je plains celles-ci !

  • Concrets le 15.06.2018 05:09 Report dénoncer ce commentaire

    Des exemples ...

    Cette histoire de salaire me fait doucement sourire, je ne connais aucune entreprise où les femmes sont moins payées que les hommes. Ce débat na pas lieu dêtre. Il est uniquement fait pour diviser et se crêper le chignon...

    • JuJu le 15.06.2018 10:22 Report dénoncer ce commentaire

      @Concrets

      Moi j'en connais un paquet d'entreprises où les salaires ne sont pas égaux entre hommes et femmes, même à l'Etat ! On compare nos chiffres (réels) ?

  • Dominique G le 14.06.2018 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Égalité

    On est en 2018... Quand je lis certains commentaires franchement on comprend pourquoi les femmes suisses ont attendu longtemps pour avoir le droit de vote ! Dans les derniers pays si je ne me trompe. On parle d'égalité salariale, pas de vos problèmes de divorce, frustrations, vos égos malmenés, etc. C'est regrettable car il y a des gens biens, hommes et femmes qui désireraient des rapports nouveaux et égalitaires dans le monde du travail et dans la sphère privée !

    • Laurence le 14.06.2018 14:26 Report dénoncer ce commentaire

      @ Dominique G

      Merci pour votre commentaire. Vous résumez parfaitement les choses.

  • Aloïs Foutriquet le 14.06.2018 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    juste parce qu'elle est une femme

    Tous cela me semble très hypothétique. Je ne connais pas d'entreprises qui donnent le même salaire à tous ses employés ne seraient-ils que des hommes. Alors permettez moi de douter sur ce genre d'information. Mais oui il y aurait injustice qu'une femme soit moin payée juste parce qu'elle est une femme. A part ça que pensez-vous de ces Suisses qui se mettent à porter le voile?

    • Lucas le 15.06.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

      @Aloïs Foutriquet

      Il n'y aurait pas une injustice, il y a déjà injustice. Ca fait pourtant plusieurs années que des études et chiffres sortent sur le sujet, mais il faut toujours qu'il y en ait un max pour nier (majoritairement des hommes, comme par hasard)

  • ruedu le 14.06.2018 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    curieux

    curieux, assez systématiquement les commentaire pourtant poli et objectifs n'étant pas en faveur de ces dames son récompensé par les pouces en bas...

    • J'dis ça j'dis rien le 15.06.2018 10:20 Report dénoncer ce commentaire

      @ruedu

      Puet-être parce que ce sont des commentaires qui, "respectueusement", n'ont aucun sens et ne sont étayés par rien