Assurance maladie

18 février 2011 16:19; Act: 18.02.2011 17:02 Print

Fin des primes pour enfants et jeunes adultes?

Deux initiatives parlementaires visent à l'exonération des primes maladie pour les enfants. Mais cette fleur faite aux familles pourrait se répercuter sur le reste de la population.

Une faute?

Les enfants jusqu'à 18 ans et les jeunes adultes en formation jusqu'à l'âge de 25 ans devraient être exonérés de primes maladie. La commission de la santé du National soutient deux initiatives parlementaires en ce sens. Elle veut ainsi alléger la charge des familles de la classe moyenne.

Ces foyers ne bénéficient en effet pas de réduction de primes, relèvent vendredi les services du Parlement. Déposée par Ruth Humbel (PDC/AG), l'initiative en faveur de l'exonération des enfants a été votée par 16 voix contre 8. Le texte de Susanne Leutenegger Oberholzer (PS/BL) qui inclut les jeunes adultes en formation a été approuvé par 13 voix contre 10.

Pas sûr toutefois que ces projets passeront le cap du Parlement. L'idée chère à la gauche et au PDC y a déjà fait chou blanc plusieurs fois.

Les coûts répercutés sur les adultes sans enfants

Selon le «Blick am Abend», pour offrir la gratuité des primes aux enfants et aux jeunes adultes, il faudrait augmenter celles des personnes sans enfants de 23 francs par mois au moins, ce qui représente globalement une hausse de 7% des primes. Cette perspective enchante peu les caisses maladies. Ces dernières mènent davantage une politique de santé et non une politique familiale. Par ailleurs, les adultes sans enfants devraient ouvrir leur porte-monnaie également aux enfants de millionnaires par exemple ajoute le quotidien suisse-alémanique. De plus pour les familles qui n’arrivent pas à payer les primes de leurs enfants, des aides existent déjà.

Assistance à réformer

La commission veut également réformer le financement de l'assistance aux personnes dans le besoin. A l'instar de son homologue du Conseil des Etats, elle estime par 13 voix contre 10 que le canton d'origine ne doit plus passer à la caisse et soutient une initiative du conseiller aux Etats Philipp Stähelin (PDC/TG).

Pas moins de frais

La vie des personnes assurées auprès de deux caisses maladie différentes ne sera en revanche pas simplifiée tout de suite. Devant le véto opposé par son homologue de la Chambre des cantons, la commission a changé son fusil d'épaule et propose par 13 voix contre 9 et 3 abstentions de rejeter une initiative de Jean-François Steiert (PS/FR).

Le socialiste souhaitait faciliter le changement de caisse maladie. Son texte voulait interdire aux assureurs de prélever un émolument pour leurs clients ayant contracté leur assurance de base et leurs assurances complémentaires auprès de caisses différentes. Seul un petit nombre d'assureurs ont recours à cette pratique.

Financement «moniste»

La commission revient par ailleurs à la charge avec l'idée d'un financement dit «moniste» de l'assurance maladie. Par « financement moniste », on entend le financement direct d'un fournisseur de prestations par un seul agent payeur. Ce principe s'applique déjà dans le secteur des soins ambulatoires. En revanche, les coûts d'une hospitalisation sont à la charge conjointe des cantons et des assureurs-maladie.

Par 14 voix contre 10, elle soutient une initiative de Ruth Humbel (PDC/AG) qui souhaite que comme pour les soins ambulatoires, les soins stationnaires relèvent exclusivement des assureurs.

Face à l'opposition des cantons, le Parlement avait renoncé à légiférer en ce sens, préférant charger le Conseil fédéral de présenter un projet. En décembre, ce dernier a présenté plusieurs pistes mais il a mis en garde: un débat de fond sera nécessaire avant de trancher.

(jbm/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • sophie le 18.02.2011 19:28 Report dénoncer ce commentaire

    tant pis

    mais on a encore nos armes youpi!!!

  • Voleur le 19.02.2011 23:02 Report dénoncer ce commentaire

    C'est du vol

    C'est du "bull shit"! Ils se font assez de fric pour réduire de 1/3 au moins les primes de tous le monde y compris les vieux. Au lieu de cela, ils détournent notre attention des vrais problèmes en faisant croire qu'ils font un geste en vers une partie de la population. Assez du foutage des gueules, il faut les condamner! Des milliards de bénéfs. et ils ont le toupet d'augmenter les primes! C'est du vol

  • Blnaco le 18.02.2011 17:21 Report dénoncer ce commentaire

    Et quoi encore !!!

    N'importe quoi ce PS. Comme si les enfants ne coûtaient rien en assurance maladie. Perso, célibataire sans enfant et qui va presque jamais chez le docteur je devrais payer pour les autres. Bravo la gauche. Vive la république des assistés. Vous oubliez je crois que le Monde est à la mondialisation, au capitalisme à outrance et à globalisation. Arrêtez de rêver et regarder la vérité même si elle ne vous plait guère.

Les derniers commentaires

  • Electra le 20.02.2011 09:59 Report dénoncer ce commentaire

    Et toutes celles qui se retrouvent seules?

    Et les personnes qui sont redevenues célibataires après avoir élevée leur(s) enfant(s) seule (divorcée, veuve, mère-célibataire) et qui payaient en plein sans réductions aucunes les primes de leur(s) rejeton(s) devront-elles aussi passer à la caisse? Parce que payer encore plus, pour un confort que l'on nous a refusé, je ne suis pas d'accord!

  • Suzi le 20.02.2011 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi si haut entre 18-25 ans?

    Ce que je ne trouve, absolument, inadmissible, c'est le prix des primes des jeunes de 18-25 ans. Sur quel motif faire des primes aussi hautes si ce n'est pour engranger de l'argent? Dans la majorité des cas, ce sont les parents, voir le parent qui paient ces primes faramineuses et qui greffent, très fortement, le budget du ménage parce que ces jeunes sont en études! Et là, je dis qu'il y a quelque chose qui ne joue pas! A quand la caisse unique?

  • grütli le 20.02.2011 08:55 Report dénoncer ce commentaire

    On nous parle de gratuité

    pour les enfants, alors qu'il y a peu, on nous présentait une assurance pour l'éventuel cancer des enfants? Pas gratuit celle-là! A quand une assurance pour la grippe, le rhume etc. Burkhalter le fait déjà, en considérant que la vue n'est pas du domaine de la santé. Et l'ouïe,l'orthodpédie? Que diable...mais ou allez-vous? A quand une assurance pour vos neurones au CF?

  • Voleur le 19.02.2011 23:02 Report dénoncer ce commentaire

    C'est du vol

    C'est du "bull shit"! Ils se font assez de fric pour réduire de 1/3 au moins les primes de tous le monde y compris les vieux. Au lieu de cela, ils détournent notre attention des vrais problèmes en faisant croire qu'ils font un geste en vers une partie de la population. Assez du foutage des gueules, il faut les condamner! Des milliards de bénéfs. et ils ont le toupet d'augmenter les primes! C'est du vol

  • Morgarten le 19.02.2011 18:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'accord !

    Cette course à l'aide aux familles est insensée !. Les assureurs vont - une fois de plus - s'en mettre plein les poches car les chiffres sont totalement obscurs. Va-t'on également continuer à payer pour les assurances des requérants d'asile et autres étrangers illégaux ?. On devrait quant même bien trouver de l'argent en supprimant les dons du DFAE aux dictateurs des pays tiers et aux soi-disant programmes d'intégration de l'UE. Regardons ce qui se passe chez nous et agissons en conséquence. Honteux.