Transfert s'animaux

02 mars 2011 14:52; Act: 02.03.2011 16:40 Print

Fin des transferts de cerfs par dessus l'A1

Les transferts de cerfs du Plateau bernois au Jura soleurois sont momentanément abandonnés, pour des raisons de sécurité.

storybild

Le cerf Ardy juste avant son transfert dans le Jura soleurois (Office fédéral de l'environnement)

Une faute?

Le premier specimen déplacé en janvier dernier de l'autre côté de l'autoroute A1 est en effet parvenu à retraverser la voie rapide, heureusement sans causer d'accidents, a communiqué mercredi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

Face à l'accroissement de la population de cerfs dans le canton de Berne, l'OFEV avait décidé, conjointement avec les cantons concernés, de transférer une dizaine de cerfs dans le Jura soleurois. On pensait en effet jusqu'ici que l'autoroute A1 constituait un obstacle «difficilement franchissable» au déplacement naturel de la faune sauvage, rappelle l'OFEV.

Elle n'a toutefois pas arrêté le premier cerf déplacé le 21 janvier dernier. Dans la nuit du 4 au 5 mars, l'ongulé a franchi non seulement l'A1 mais aussi l'A5, en sautant apparemment par dessus les grillages. On sait que les cerfs se déplacent loin et qu'ils ont tendance à revenir sur leur territoire si on les déplace, mais la manière dont ce specimen a fait façon des obstacles artificiels au travers de sa route est pour le moins surprenante, souligne l'OFEV.

Une collision à grande vitesse avec un cerf pouvant être fâcheuse pour les automobilistes, l'OFEV a décidé de geler temporairement leur transfert vers le Jura soleurois. L'avenir du projet sera discuté prochainement avec les cantons concernés. A plus long terme, l'OFEV juge nécessaire de construire des ponts pour la faune sauvage par dessus l'autoroute dans le Bipperamt. L'Office fédéral des routes a d'ores et déjà donné son feu vert à la réalisation d'un premier ouvrage.

(ap)