Zurich

27 novembre 2013 10:06; Act: 27.11.2013 14:50 Print

Forcé à tapiner pour rembourser une dette

Un ouvrier hongrois de 33 ans devait de l'argent à un compatriote proxénète. Il a été contraint de vendre son corps sur le Sihlquai. Son bourreau a été condamné à cinq ans de prison.

Une faute?

Le maquereau était connu de la justice pour des cas de violence, d'extorsion ou de trafic d'être humains. Mais mardi, il comparaissait pour une autre histoire. L'homme, qui avait prêté de l'argent à un compatriote hongrois, voulait se faire rembourser.

Comme l'ouvrier n'en avait pas les moyens, il lui a laissé le choix: se travestir et se prostituer ou finir au fond d'un canal. L'homme a choisi la vie et s'est exécuté pendant plusieurs semaines, reversant tout l'argent gagné à son débiteur.

Mais l'homme était aussi jugé pour d'autres faits: il aurait entraîné une amie de longue date dans la prostitution à Zurich, après l'avoir torturée et presque enterrée vivante. Lors de son passage en Suisse, la victime a encore été frappée et quasi défenestrée.

Il a tout nié

Devant le tribunal, l'accusé s'est montré peu impressionné et a rejeté en bloc tous les faits reprochés. Ses deux victimes, traumatisées, sont prises en charge par le programme de protection de témoins. Elles ont déclaré souffrir d'insomnie et de crises de panique. Le proxénète n'en a toutefois pas démordu: «Ces gens veulent juste de l'argent.»

Le juge ne s'est pas laissé émouvoir. Il a condamné le prévenu à 5 ans de prison ferme pour trafic d'êtres humains et promotion de la prostitution. Le président a même ajouté six mois à la peine demandée par le Ministère public. Le proxénète versera aussi 25'000 francs à chacune de ses deux victimes. Il avait été arrêté en juillet 2012 en Autriche, puis extradé en Suisse, où il a été placé en détention provisoire.

(att/dmz)