Bâle

04 mai 2014 18:58; Act: 04.05.2014 19:28 Print

Former les enfants jenisch grâce à une école virtuelle

par Emmanuel Coissy - Un projet éducatif sera mis à l'essai l'année prochaine. Proposé par des représentants des gens du voyage, il vise à améliorer leur niveau scolaire.

storybild

Les cantons sont favorables à la mise en place d'un système pédagogique spécifique aux nomades. (Photo: AFP)

Une faute?

Le programme «Lernen auf Reisen» (Apprendre en voyageant) sera lancé en août 2015, selon la «Schweiz am Sonntag». Le journal dominical a révélé ce projet pilote élaboré par Cooperation Jenische Kultur, un regroupement d’organisations communautaires basé à Bâle, et subventionné par la Confédération. L’idée consiste à développer la formation en ligne dans le cadre de la scolarité obligatoire.

En général, les enfants jenisch vont en classe durant l’hiver et voient régulièrement un professeur privé en été. ­Cette particularité a été mise en lumière dans la presse nationale la semaine passée, à la suite d’un fait divers survenu dans la capitale fédérale. Le 25 avril, la police cantonale bernoise avait fait évacuer un campement au Wankdorf, ce qui a conduit au transfert de ses habitants à Nidau (BE).

Or, le système d’alternance saisonnière n’est pas satis­faisant. «Parmi les gens du voyage, il n’est pas rare que des adultes aient le niveau scolaire d’un élève de 4e pri­maire: il faut que ça change, martèlent les représentants de Cooperation Jenische Kultur. Beaucoup trop d’enfants perdent le contact avec l’école.»
Du côté des autorités, la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique a manifesté son soutien à «Lernen auf Reisen». Le projet, dont le développement technologique est assuré par l’Université des Sciences de Suisse du nord-ouest, sera mis à l’essai dans deux cantons, qui ne sont pas encore connus. Un budget de 120'000 fr. lui est alloué.