Grand Conseil

12 septembre 2019 13:27; Act: 12.09.2019 13:39 Print

Fribourg s'engage en faveur de l'environnement

Le parlement de Fribourg souhaite la tenue des Etats généraux du climat pour le canton ainsi que le soutien à la production d'énergie solaire locale.

storybild

Le Grand Conseil a répondu aux craintes exprimées ces derniers mois lors des marches pour le climat. (Photo d'illustration) (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Grand Conseil fribourgeois a voté jeudi deux résolutions touchant à l'environnement. L'une demande la tenue d'Etats généraux du climat pour le canton de Fribourg, l'autre veut favoriser la production d'énergie solaire locale.

La première résolution a été acceptée par 40 voix contre 14 et 16 abstentions. La deuxième a recueilli pour sa part 49 voix favorables contre 16, avec 13 abstentions, les refus venant de certains députés issus des rangs du PLR et de l'UDC qui jugeaient inadapté le recours à une résolution.

La première résolution émane des députés socialistes Benoît Piller et Xavier Ganioz. Elle entend répondre aux craintes exprimées ces derniers mois par les jeunes avec la grève pour le climat, mais aussi pour toute la population fribourgeoise qui est concernée par l'urgence dans le domaine.

Les deux députés PS demandent au Conseil d'Etat d'organiser au plus vite les Etats généraux du climat pour le canton de Fribourg. Ceux-ci doivent réunir tous les acteurs de la société, afin de mettre en évidence le bilan de toutes les démarches d'ores et déjà développées et s'activer à une politique «enfin volontariste».

Groupe E

La seconde vient du député vert Bruno Marmier, en réaction à l'annonce d'une hausse des tarifs de l'électricité du Groupe E en 2020, active aussi dans le canton de Neuchâtel. L'élu regrette que l'entreprise fribourgeoise «ne favorise pas la production d'énergie solaire locale, clef de voûte de la transition énergétique».

Sa résolution demande aux distributeurs d'énergie en main publique, comme le Groupe E à hauteur de 80%, d'augmenter de 30% le tarif de réinjection du courant électrique d'origine solaire dans le réseau. La démarche permettrait de déclencher des investissements massifs dans l'énergie solaire, estime Bruno Marmier.

Le texte veut aussi favoriser la construction d'installations photovoltaïques sur les toits industriels et agricoles et sur les immeubles de logement ainsi que sur les bâtiments publics. Il propose encore de prendre «toute autre mesure pertinente pour augmenter de manière significative la production d'énergie solaire».

Pour rappel, le Grand Conseil fribourgeois avait voté le 6 février dernier à une large majorité une résolution sur le climat. Le texte, venant des rangs du groupe Vert Centre Gauche, s'inscrivait dans le contexte des manifestations de jeunes des 18 janvier et 2 février en faveur de la sauvegarde de l'environnement.

(nxp/ats)