Journée du PLR

01 octobre 2011 11:28; Act: 01.10.2011 13:57 Print

Fulvio Pelli appelle à la mobilisation

«Nous nous battrons pour chaque voix, pour chaque commune, sans répit et ceci jusqu'au 23 octobre», a lancé Fulvio Pelli, président du PLR, lors de la «Journée» du parti samedi à Schwyz.

Une faute?

Dans son discours d'ouverture, le président Pelli a fait le point sur la crise qui touche l'Europe et les Etats-Unis. «La Suisse reste pour l'instant relativement épargnée, mais le danger nous guette et il faut se préparer à vivre des temps difficiles».

Cette situation «impose à la Suisse d'être gouvernée par une force politique qui propose des solutions efficaces et réalistes», a déclaré le conseiller national tessinois. «Nous, le PLR, sommes capables de relever ce défi», a-t-il lancé sous les applaudissements des 500 personnes présentes.

M. Pelli s'en est ensuite pris à ses adversaires. A Christian Levrat, président du PS, il demande d'expliquer «comment il veut assurer une retraite à tout le monde s'il n'est pas capable de trouver un moyen pour financer le système social qui croule déjà sous les dettes».

Toni Brunner, président de l'UDC, «prétend que la prospérité vient de l'isolationnisme total». Quant à Christophe Darbellay, président du PDC, «il connaît un moyen magique pour produire de l'énergie malgré la pénurie qui nous menace».

Pour le président du PLR, «la réalité est tout autre et n'est pas facile». «Nous n'avons que faire d'un contrat avec le peuple dont le contenu est irréalisable». L'engagement du PLR «a pour but des assurances sociales durables, de défendre l'emploi et de diminuer la bureaucratie».

Avant d'entamer leur réunion, les délégués et sympathisants du PLR ont défilé dans les rues de Schwyz accompagné par trois tambours.

(ats)