Saint-Gall

22 septembre 2019 07:00; Act: 22.09.2019 17:00 Print

Funérailles en montagne pour un glacier disparu

Le réchauffement fait disparaître le glacier saint-gallois Pizol. Une marche funèbre était organisée ce dimanche pour marquer le coup.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Evaporé sous l'effet du réchauffement climatique, le glacier du Pizol, dans le sud du canton de St-Gall, est presque mort. Une «marche funèbre» en montagne organisée par des ONG a rendu hommage dimanche à l'un des glaciers alpins les plus étudiés.

Après une balade d'environ deux heures, quelque 250 participants, en habits de deuil, ont rejoint dans la journée, sous un ciel nuageux, le pied de cet ancien glacier escarpé, proche des Grisons. Une couronne de fleurs a été déposée mais aucune plaque commémorative n'a été laissée sur place.

(Le Pizol et sa perte en glace en images)

«Nous sommes là pour dire 'Au revoir'» au Pizol, a déclaré Matthias Huss, directeur du réseau des relevés glaciologiques suisses (Glamos). Eric Petrini, l'aumônier paroissial de Mels, la commune où se situait le glacier, en a appelé «à l'aide de Dieu pour relever le défi énorme du changement climatique».

«Plus un glacier»

Le petit glacier du Pizol a perdu 85% de sa surface entre 1850 et 2010. Il est exposé au nord et situé entre 2630 et 2780 m d'altitude, ce qui est relativement bas. Il a encore perdu plus de glace en 2011.

Deux phénomènes se sont additionnés pour en arriver à cette situation: l'été très chaud a été suivi d'un hiver pauvre en chutes de neige. Au cours des 120 dernières années, il a rétréci d'environ 400 m sur sa longueur et sa surface n'est plus que de 0,06 km2.

Le Pizol «a tellement perdu de sa substance que, d'un point de vue scientifique, il n'est plus du tout un glacier», a expliqué à l'AFP Alessandra Degiacomi, de l'Association suisse pour la protection du climat, une des ONG à l'origine des «funérailles» avec Greenpeace.

Déjà 500 glaciers disparus

«Depuis 1850, on estime qu'il y a plus que 500 glaciers suisses qui ont complètement disparu», dont seulement 50 avaient un nom, explique de son côté Matthias Huss.

«Alors le Pizol, ce n'est pas le premier. Mais, on peut le considérer comme le premier glacier suisse en train de disparaître qui a été très bien étudié», et ce depuis 1893, souligne-t-il.

«L'été dernier a mis le glacier du Pizol à rude épreuve», expliquait-il récemment à Keystone-ATS. La chaleur de l'été 2017 n'a pas seulement fait fondre une grande quantité de glace, elle a aussi morcelé la surface. «La couche de glace est devenue toujours plus mince au fil des années et de plus en plus d'îlots rocheux sont apparus à la surface», souligne M. Huss.

Déserts de pierres et d'éboulis

Si ce glaciologue ne pense pas que le glacier va disparaître totalement cette année, il n'en reste cependant presque rien. «Pouvons-nous encore appeler glacier un reste de glace morte sous des éboulis et des gravats ?», se demande-t-il.

La Suisse compte quelque 700 glaciers d'une surface inférieure à 0,1 km2. Selon les prévisions de Glamos, ils perdront deux tiers de leur glace d'ici 2030 et ils auront presque tous disparu d'ici 2050. Ils ne seront plus que des déserts de pierres et d'éboulis.

Le plus grand glacier du pays est celui d'Aletsch. Il s'étend sur 22,75 km avec une surface de 81,7 km2. En 1973, sa surface était encore de 86,6 km2. Son épaisseur diminue constamment et pourrait disparaître d'ici 2100 si rien n'est fait pour freiner le réchauffement climatique. Au cours des dix dernières années, les glaciers suisses ont perdu un cinquième de leur volume.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Moi je sais le 22.09.2019 07:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêter avec les politiques

    Dire aux politiciens de ralentir le réchauffement climatique c est un peu trop demandé quand on voit qu ils arrivent pas à s entendre entre eux pour la plupart de leurs projets

  • Qt le 22.09.2019 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pollutions mondiale

    Sauf que c'est pas en Suisse le problème... Faudrait réglé la pollutions industrielle en asie, qui polue sans discontinué, Faire que les fleuves asiatique soit potable, Qu'ils puissent boire de l'eau facilement, et non en bouteille... Le gange, un des plus gros fleuve, et noir de pollution... En Suisse il n'y a plus grand chose à faire...

  • edi o le 22.09.2019 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    20 minutes Suisse ?

    Sympa cet article de 20 minutes France repris tel quel. Merci pour la description du cor des alpes. Mais vous auriez pu, pour nous lecteurs Suisses, préciser dans quel canton se trouve le glacier. Et éviter d'écrire "référendum d'initiative populaire" au lieu de "initiative populaire" tout court. Ce sont bien sûr des détails mais on voit tout de suite si l'article a été rédigé en Suisse ou ailleurs.

Les derniers commentaires

  • Trump le 23.09.2019 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bon

    certain ici ne comprennent pas la différence climatoseptique ça veut pas dire ne pas croire au réchauffement climatique ça veut juste dire nous croyons au réchauffement mais nous ne croyons pas que le co2 émis par l homme en soit la cause parceque les taux de co2 et la température il n'y aucune cause a effet dans toute les donnée qu'on a sur le climat , ça c'est réchauffer un peu mais personne n'a la moindre preuve de la cause aucun scientifiques a l heure actuelle sait pourquoi il fait plus chaud ,ceux qui disent c'est le co2 il s'agit uniquement de leur conviction personnel mais c'est pas ça la science ok donc réfléchissez bien qui vous voulez suivre les scientifiques qui prétendent détenir la vérité par conviction ou les scientifiques qui disent la vérité en prouvant qu'il y a aucune preuve que l homme est responsable mais il y a un réchauffement oui mais on ignore encore la cause mais on sait que le co2 n'est pas assez puissant pour chauffer autant ,voilà la différence faites votre choix ...

    • zenitude le 23.09.2019 13:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trump

      le magma chauffe au sous sol , se fluidifie explose en tremblements de terre et éruptions réchauffe le co2 de profondeurs qui se dégèle et monte dans l'atmosphère et réchauffe le climat en plus ce réchauffement extérieur et intérieur fait dilater la mer donc l'eau monte partout

    • Trump le 23.09.2019 16:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @zenitude

      c'est pas dutout impossible parce l émission de neutrinos du soleil traverse la terre et active le coeur de la planète ça aide aide la réaction thermonucleaire et vu que le soleil a déjà commencé a fabriquer et brûler de l hélium sa puissance augmente donc il y a parfois plus d émission de neutrinos ... après y a plein de cycle etc voilà c'est complexe mais c'est une possibilité tout a fait crédibile.

  • Ruud le 23.09.2019 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    Arktik observer

    Très beaux reportages sur Arte Tv rien en Suisse sur les phénomènes qui se passent dans nos alpes, typique de la mentalité pognons et vite de cette société complètement a la dérive !

    • psy le 23.09.2019 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ruud

      tout le monde aime le pognon surtout ceux qui le méprisent car n'en ont pas

  • Hervé Girard le 23.09.2019 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Émotifs

    Petit rappel historique amusant: En juin 1644, Jean d'Arenthon, évêque de Genève, conduit une procession au pied de la Mer de glace, qui après une longue série d'hivers glaciaux et d'étés pourris menace les premières maisons de la vallée. En 1680, les habitants du Saastaal, pour les mêmes raisons, renoncent à toute festivité pendant 40 ans. Bonne journée.

    • zenitude le 23.09.2019 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Hervé Girard

      il faut faure pareil en sens enverse

  • Alfreda le 23.09.2019 06:36 Report dénoncer ce commentaire

    ....

    Continuez à donner votre argent aux ONG...il y a encore beaucoup d'enterrement de prévu et une augmentation des salaires de leurs dirigeants car ils prennent l'avion comme tout le monde ...lol Ne vous laissez pas abuser par ces gens ..le but d'une ONG c'est de créer des postes de travail bien payé pour des individus qui abusent de la bonne foi des habitants....

  • zenitude le 22.09.2019 23:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en avoir une couche

    il fauten avoir une couche pour parteciper a cette connerie de l'ong .. ce fric de l'ong serait mieux employe pour aider les besogneux