Santé

06 juin 2011 09:21; Act: 06.06.2011 09:38 Print

Gare aux produits amincissants en ligne

Méfiez-vous des produits amaigrissants vendus sur Internet! L'Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic renouvelle sa mise en garde.

Une faute?

Swissmedic met une nouvelle fois en garde contre les produits amaigrissants vendus via Internet. L'Institut suisse des produits thérapeutiques a analysé 122 échantillons en laboratoire et ces tests révèlent que la majorité des produits sont dangereux pour la santé.

Les échantillons contrôlés proviennent de différents produits amaigrissants saisis l'année passée par l'Administration fédérale des douanes parmi des médicaments importés illégalement, a indiqué lundi Swissmedic.

Les analyses ont montré que plus de la moitié des produits présentent de sérieux défauts de qualité. En outre, près de 90% des médicaments amincissants contiennent des principes actifs qui mettent la santé en danger.

Dosages potentiellement mortels

Plusieurs produits contenaient ainsi de la sibutramine, qui a été retirée du marché mondial il y a plus d'une année parce qu'elle peut provoquer des complications cardio-vasculaires. Certains échantillons affichent le triple du dosage autorisé autrefois, ce qui peut être mortel.

Le ribonabant, un autre principe actif utilisé pour la perte de poids, a aussi été retiré par des autorités de contrôle des médicaments dans le monde en raison de son rapport bénéfice/risque défavorable. Cette substance est malgré tout encore fabriquée par des entreprises essentiellement chinoises et proposée sur des sites Internet illégaux.

Un tiers des échantillons testés sont déclarés comme purement végétaux alors qu'ils contiennent des composants chimiques. Or la vente de tels produits sur Internet va croissant, pas uniquement en Suisse. L'année dernière, 74 produits amincissants vendus comme substances végétales mais comprenant tous de la sibutramine, généralement à un dosage dangereux, ont été signalés à Swissmedic par des autorités partenaires.

Les principes actifs sont vendus à des prix «horriblement bas», s'inquiète Swissmedic, de sorte que les contrefacteurs de médicaments ne reculent pas devant le fait d'inclure des substances hautement surdosées dans leurs produits.

Comme des denrées d'agrément

Ces produits portent souvent des noms asiatiques et les capsules sont généralement emballées de manière attrayante, parfois même présentées comme des denrées d'agrément tels le thé ou le café.

Au vu des résultats alarmants des dernières analyses, Swissmedic met donc à nouveau en garde contre l'achat de médicaments sur Internet, car ils peuvent mettre gravement la santé en danger. L'institut rappelle de surcroît que la loi interdit aux particuliers d'importer de grandes quantités de médicaments en Suisse.

(ats)