Énergie

20 février 2019 12:02; Act: 20.02.2019 12:19 Print

Glencore compte limiter sa production de charbon

Le géant suisse des matières premières a annoncé mercredi qu'il s'engageait à maintenir sa production de charbon au niveau actuel.

storybild

Photo du siège social de Glencore, à Baar (ZG). (Photo: Keystone)

Une faute?

Glencore, le géant suisse des matières premières, a annoncé mercredi qu'il s'engageait à plafonner sa production de charbon, cédant à la pression croissante des investisseurs en faveur d'une économie à plus faible empreinte carbone.

Le groupe suisse a précisé, lors de la publication de ses résultats annuels, que ses capacités de production seraient maintenues «globalement aux niveaux actuels», sans plus de précisions.

Transition énergétique

En 2018, sa production de charbon s'était élevée à 129,4 millions de tonnes et avait représenté 12,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 26% par rapport à l'année précédente.

Le groupe basé à Baar a dit vouloir donner la priorité dans ses investissements à la production des matières premières essentielles à la transition énergétique.

Racheter... pour économiser

Mais cette annonce intervient alors qu'il s'est fortement renforcé dans le charbon récemment: il avait notamment repris en 2018 les parts du son concurrent Rio Tinto dans la mine de Hail Creek en Australie, dans le Queensland.

Et finalisé le rachat de 49% de la mine australienne de Hunter Valley, située en Nouvelle-Galles du Sud, qu'il s'était âprement disputée avec le chinois Yancoal.

Avec l'intégration de ces deux mines dans son portefeuille, le groupe a identifié 185 millions de dollars d'économies de coûts potentielles, a-t-il chiffré mercredi.

Surtout, au terme de ces acquisitions, sa production de charbon devrait désormais se monter à 145 millions de tonnes en 2019, en forte hausse par rapport à 2018.

(nxp/afp)