Zurich

26 septembre 2018 20:56; Act: 27.09.2018 09:33 Print

Grâce au cannabis, il gagnait 18'000 fr. par mois

La justice a condamné un quadragénaire à 24 mois de prison avec sursis pour trafic de drogue. Sa mère s'était donné la mort pendant la perquisition de sa plus grosse plantation de cannabis, en 2016 à Malters (LU).

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'affaire Malters (LU) a fait couler beaucoup d'encre 2016. En mars de cette année, le Ministère public zurichois avait ordonné la perquisition d'une maison dans laquelle se trouvait une grosse plantation de cannabis. Une femme de 65 ans s'était retranchée à l'intérieur du domicile et s'était finalement donné la mort après 17 heures d'intervention.

La plantation, qui se trouvait au premier étage de l'habitation, appartenait à son fils. L'homme de 49 ans a dû comparaître mardi devant le Tribunal de district de Dietikon (ZH) pour trafic de drogue, informe la «Limattaler Zeitung». Il a écopé de 24 mois de prison avec sursis, d'une peine pécuniaire avec sursis de 1500 francs et d'une amende de 500 francs.

Motivations égoïstes

Depuis 2012, le Suisse cultivait du cannabis dans différents endroits du canton de Zurich. Mais sa plus grande plantation était celle de Malters avec environ 600 plants. Grâce à un trafic de drogue organisé de manière professionnelle, il gagnait en moyenne 18'000 francs tous les mois et cela pendant près de 4 ans.

L'avocat de la défense a tenté d'expliquer à la Cour que son client a agi de la sorte par responsabilité envers sa mère, souffrant de graves troubles psychiques. Or les juges n'y ont pas cru une seconde. Selon eux, ses motivations étaient purement égoïstes. Ils ont notamment estimé que le quadragénaire aurait très bien pu se procurer l'argent nécessaire pour aider sa mère de manière légale.

Le prévenu s'est entre temps reconverti. Il plante toujours du cannabis, mais en toute légalité puisqu'il s'agit de CBD.

(tam/ofu)