Chemins de fer

30 juin 2011 09:29; Act: 30.06.2011 09:35 Print

Grands travaux en perspective

Le Conseil fédéral a donné, mercredi, son feu vert à 440 millions de travaux pour développer les infrastructures ferroviaires.

Une faute?

Une première tranche du futur développement de l'infrastructure ferroviaire (ZEB) va pouvoir être mise en oeuvre. Le Conseil fédéral a approuvé mercredi la première convention passée avec les CFF afin de réaliser douze projets devisés à 440 millions de francs.

Ils sont surtout en rapport avec les nouvelles lignes ferroviaires à travers les Alpes (NLFA) et avec la ligne diamétrale de Zurich. Les CFF vont par exemple augmenter la fréquence des trains sur plusieurs sections de l'axe Bâle-Chiasso pour accroître la capacité dans l'optique de l'ouverture des tunnels de base du St- Gothard (en 2016/2017 et du Ceneri (en 2019).

La région de Zurich profitera notamment d'une 4e voie sur une partie du tronçon Zurich-Winterthour qui permettra d'offrir les prestations prévue dans le cadre de la 4e extension partielle du RER de Zurich (en 2014/2015). Ces travaux sont prioritaires en raison des délais fixes de mise en exploitation.

D'autres conventions devraient suivre pour la mise en oeuvre de ZEB pour lequel le Parlement a alloué un crédit de 5,4 milliards de francs il y a deux ans. Le ZEB fait suite à RAIL 2000 et se réalisera jusqu'en 2025.

Il devrait être complété par une première étape d'aménagement à 3,5 milliards dans le cadre du programme de développement stratégique de l'infrastructure ferroviaire (PRODES selon son acronyme définitif). En mettant ce dernier en consultation en mars, Doris Leuthard a annoncé vouloir adapter le ZEB, notamment en injectant un milliard pour accélérer la transformation du noeud de Lausanne.

TGV

Le Conseil fédéral a par ailleurs approuvé deux conventions passées avec les CFF dans le cadre du raccordement de la Suisse au réseau ferroviaire européen de lignes à grande vitesse (LGV). Elles devraient permettre d'augmenter les performances à Winterthour (29,7 millions) et d'aménager la station de croisement d'Au (AG) pour 9,9 millions de francs.

Les travaux devraient être achevés pour décembre 2012. C'est le neuvième paquet d'accords de financement relatif au raccordement LGV. Ce raccordement est financé par le fonds pour le financement des grands projets ferroviaires (FTP).

(ats)