Pollution

01 octobre 2019 08:40; Act: 01.10.2019 09:33 Print

Greenpeace dénonce les alternatives au plastique

L'organisation écologiste Greenpeace s'insurge contre les fausses «solutions» pour arrêter l'utilisation du plastique qui étouffe la planète.

storybild

Le plastique représente 13% des déchets en Suisse. (Photo: Keystone/archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Greenpeace dénonce les «fausses solutions» proposées par l'industrie des biens de consommation pour lutter contre l'utilisation des plastiques. Produits jetables en cartons, en papier ou en bioplastiques augmentent la pollution, affirme l'organisation verte.

«Les produits à usage unique, quels qu'ils soient, renforcent la culture du jetable, à laquelle nous devons les immenses montagnes de déchets qui polluent l'environnement», écrit Greenpeace dans son rapport intitulé «Throwing Away the Future» et publié mardi.

Les produits en carton ou en papier alternatifs au plastique proposés par l'industrie ne font que «remplacer un gaspillage par un autre», poursuit l'ONG. Quant aux bioplastiques, «ils ne se décomposent pas du tout ou beaucoup trop lentement» dans des conditions naturelles.

«Pour les animaux marins, étouffer à cause de plastiques ou de bioplastiques ne fait aucune différence», remarque Matthias Wüthrich, expert en zéro déchet pour Greenpeace Suisse, cité dans le communiqué.

L'ONG accuse les grands groupes commerciaux de profiter des modèles jetables, au lieu de trouver une solution durable. «Il n'y aura pas de véritable changement tant qu'ils n'auront pas mis un terme à la croissance de la quantité de plastique utilisée», explique dans rapport Graham Forbes, chef de projet mondial pour Greenpeace Etats-Unis.

Le texte pointe également l'inefficacité du recyclage. «Plus de 90% du plastique produit globalement n'a jamais été recyclé». Outre un taux de collecte extrêmement bas, le système dit de recyclage chimique ne fait que décomposer en composant de base les déchets plastiques, «en utilisant beaucoup d'énergie et de produits chimiques».

L'ONG appelle à l'instauration d'un modèle durable. «Ce dont le monde a besoin, ce sont des objectifs concrets de réduction de la consommation de plastiques et des investissements substantiels dans un système réutilisable», précise M. Wüthrich.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ms le 01.10.2019 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hélas...

    Ils ont raison... Et cela se voit dans toute les Migros et Coops ainsi d'autre. Les légumes, un panier de Brocoli emballé à côté d'un autre sans plastique. Les viandes aussi son dans un plastic non recyclable. Et même un jour j'ai ouvert mon frigo pour compter le nombre d'emballage plastic et j'étais dessus en moi même car je n'ai pas d'autre alternatif possible.. C'est au entreprise de changer, pas juste le consommateur.

  • Ginette le 01.10.2019 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Consommons responsable

    Au lieu de « recycler », achetons en vrac au maximum, des aliments de base non transformés. Pâtes, riz, farine, épices, légumes, savon etc peuvent tous être achetés en vrac et stockés dans des pots en verre réutilisables ou dans du papier. Je fais ma lessive bio moi-même, ça prend 5 min. Pareil pour les autres produits. Je pourrai faire encore mieux mais si chacun arrêtait de consommer sans réfléchir et achetait moins ou presque pas de produits emballés ce serait déjà un grand pas... le recyclage ne résout rien...

  • Philippe le 01.10.2019 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    Et le fastfood

    Est-ce que quelqu'un a déjà essayé d'aller au Macdo avec ses propres gobelets et/ou assiette ? Je n'ai pas encore osé, mais j'y pense

Les derniers commentaires

  • Laurent Houtant le 01.10.2019 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    CO2 ?

    Rappelons tout de même que le plastique, soit on le recycle, soit on lincinère avec les déchets ménagers. Dans les deux cas, il ny a quasiment pas de CO2. Et pour ce qui est du plastique dans les océans, la liste des pays responsables est connue.

    • Marc le 01.10.2019 13:25 Report dénoncer ce commentaire

      CO2...

      Presque pas de CO2? Vous pouvez nous donner la source de ces affirmations? Pourant entre la production, l'incinération ou le recyclage il me semble que beaucoup de pollution évitable soit générée. Question océan, si vous consommez du poisson vous participez également à leur pollution au plastique. En effet une grande partie des déchets qui s'y trouvent sont des filets de pêches abandonnés.

  • Coyote le 01.10.2019 12:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    !!!

    Le problème n'est pas le plastique, mais l'éducation des gens!

  • zen attitude le 01.10.2019 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    stop

    stop les tonnes de charcuterie pré emballés en un choix dément et répétitif ainsi que les fruits et légumes stop le plastique pour colis palettes stop le bouteilles plastique STOP LA QUANTITÉ INUTILE DE MARCHANDISES POUR EN VENDRE UN MAX ...STOP STOP STOP STOP LE NOMBRE D'ENSEIGNES FRINGUES DE M..... FAITES A BAS PRIX POUR VENDRE VENDRE VENDRE DE L'INUTILE A DES FAUCHÉs QUI VEULENT SE LA JOUER AUX RICHE .. tous ces travaux de niches créent des places des travail précaires et polluent un max

    • Jean Luc le 01.10.2019 16:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @zen attitude

      Stop casse-pied climatique

    • Phil Barney le 01.10.2019 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @zen attitude

      Stop à la vie!Suicidons nous,comme ça plus de pollution! Encore un,une disciple de la gouroue Greta!

  • Enseignant UNIL le 01.10.2019 12:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gaspillage nécessaire

    Arrêtez un peu de vouloir faire du zéro déchet.... il y a un moment donné, on peut se permettre de jeter quelque déchets (notamment biodégradable). Je suis pour cette alternative cela pourrait réduire notre taxe déchet surtout, moins de déchets à traiter et à incinérer. Le biodégradable c'est la solution sûr pour remplacer le plastique et les emballages uniques. De plus, les déchets biodégradables sont absorbés par le sol et les plantes, et participent à un bon écosystème vu que la terre est tellement pauvre en bactéries et nutriments.... à force de ne pas vouloir jeter.

  • Flint le 01.10.2019 12:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tiens ! Encore une nouvelle taxe en vue !

    Le jour où ces ONG Sorosiennes critiqueront les trois plus gros pollueurs, soit l'Inde, la Chine et les États-Unis, on tendra l'oreille.