Zurich

09 septembre 2010 22:33; Act: 09.09.2010 22:00 Print

Il arrondissait sa rente AI avec des gains au poker

La lutte contre la fraude s’intensifie: un rentier qui s’était vanté de profits mirobolants a été condamné.

Une faute?

A en croire le diagnostic de son médecin, Ali, un Zurichois d’origine turque de 55 ans, souffre de troubles de la concentration, d’hallucinations, d’angoisse, de pertes de mémoire et d’autres problèmes dépressifs l’empêchant de travailler. Le camionneur a donc obtenu une rente de l’assu­rance invalidité après un coup de pouce de l’aide sociale.

Mais par la suite, Ali s’est découvert une nouvelle passion très lucrative: il joue au poker dans les casinos, quatre à cinq soirs par semaine. Il s’en est même vanté à Tele Züri, affirmant gagner jusqu’à 1000 fr. par soirée. Mal lui en a pris: il a été reconnu par une policière. Mercredi, Ali a été condamné à quinze mois de prison avec sursis pour fraude. Il devra aussi rembourser 95'000 fr., rapporte le «Blick».

«Si l’on voit de plus en plus de cas de ce type, c’est que nos efforts portent leurs fruits», explique le chef du Service de lutte contre la fraude de l’Office AI vaudois. Ainsi, à Thoune, un faux aveugle qui aurait coûté 1,8 million de rentes à l’AI s’est également fait pincer. Son entourage s’est étonné de le voir... conduire une voiture, et l’a dénoncé.

(aia)