Canton de Berne

17 novembre 2017 17:27; Act: 17.11.2017 17:51 Print

Il avait tué le videur d'un club: 14 ans de prison

Un Somalien écope d'une peine de prison pour avoir tué avec des ciseaux un Suisse de 32 ans.

storybild

Les faits se sont produits en 2014 devant le «night club» bernois «Dead End». (Photo: Keystone)

Une faute?

Le tribunal régional Berne-Mittelland a condamné vendredi un Somalien de 34 ans à une peine privative de liberté de 14 ans. Il a intentionnellement tué le videur du «night club» bernois «Dead End» en décembre 2016, a conclu le tribunal.

A l'ouverture du procès, mardi, le Somalien a dit qu'il s'agissait d'un accident. Mais les cinq juges ont suivi l'accusation selon laquelle l'attaque aux ciseaux, après une altercation verbale, a causé la mort du Suisse de 32 ans.

L'agresseur, grand et costaud, a porté violemment sept coups de ciseaux à la tête, à la nuque et à la poitrine. Le portier est décédé trois jours plus tard à l'hôpital de blessures au cerveau. Un des coups a en effet pénétré dans la boîte crânienne.

La thèse de l'accident a été réfutée aussi bien par les examens médico-légaux que par les déclarations d'un témoin. Ce dernier a décrit la manière dont l'agresseur s'est acharné sur sa victime en la frappant depuis en haut. Les médecins légistes ont affirmé que des blessures aussi graves ne peuvent pas provenir d'un accident.

Volonté de tuer

La défense a plaidé le meurtre par dol éventuel et demandé une peine de sept ans. Mais les juges ont estimé que quelqu'un qui frappe si violemment son adversaire avec des ciseaux n'accepte pas seulement l'éventualité qu'il puisse le tuer, mais veut le tuer.

Le Somalien, qui avait été arrêté dans la région de Genève, habite en Suisse depuis 2008; il a obtenu le statut de personne admise à titre provisoire. Il a déjà eu des démêlés avec la police et la justice. Le tribunal bernois l'a déjà condamné pour incendie intentionnel et pour violence et menace contre les autorités et des fonctionnaires.

Le président du tribunal a livré toute une liste de condamnations déjà prononcées contre lui et estimé que cet homme «se moque de l'ordre juridique du pays» depuis son arrivée en Suisse. Le Somalien avait d'ailleurs été averti qu'il risquait de perdre son admission provisoire. Le tribunal a donc maintenant également prononcé une expulsion du territoire pour 14 ans.

(nxp/ats)