Suisse

09 novembre 2019 17:20; Act: 10.11.2019 10:35 Print

Il chute et demande 18'584 francs à Lufthansa

En descendant de son avion, un Tessinois a trébuché sur un tapis et a fini ses vacances à l'hôpital. Il réclame désormais une grosse indemnisation.

storybild

Au lieu de partir en croisière pour Rio de Janeiro, le Tessinois est parti en croisade contre Lufthansa. (Photo: Keystone/Boris Roessler)

Sur ce sujet
Une faute?

Guiliano Mantegazzi s'attendait à un voyage de rêve. Il devait effectuer une croisière de Buenos Aires à Rio de Janeiro. Mais lorsqu'il est arrivé par avion dans la capitale argentine, le Tessinois de 66 ans a dû déchanter. Il s'est en effet cassé le fémur. Maintenant, son histoire se poursuit devant un tribunal de Locarno. Giuliano Mantegazzi estime que la compagnie aérienne Lufthansa est responsable de son accident et réclame 18'584 francs à titre d'indemnisation. Le montant est destiné à couvrir les frais médicaux.

L'homme avait planifié son voyage depuis longtemps. «Il s'agissait de mes premières vacances depuis 25 ans», a raconté l'infirmier à nos collègues de 20 minuti. Le 22 janvier 2018, il s'est envolé depuis Francfort pour Buenos Aires. En descendant de l'avion, le Tessinois est tombé sur un tapis dans le terminal de l'aéroport argentin. «Après quelques mètres, je me suis pris les pieds dans le tapis, entre la sortie de l'avion et le début du tunnel. J'ai glissé et je suis retombé sur une barre en aluminium», témoigne-t-il. Souffrant d'une grosse fracture à la cuisse, le voyageur a été transporté dans un hôpital public.

«Les gens étaient certes très gentils avec moi mais l'établissement était dans un état déplorable», explique Giuliano Mantegazzi. Ce n'est qu'après l'intervention de sa soeur et de l'ambassade de Suisse à Buenos Aires que le Tessinois a été transféré dans une clinique privée.

Un précédent

L'homme de 66 ans a dû se faire insérer un tube en titane dans la cuisse lors d'une intervention qui a duré près de 40 minutes. Coût de l'opération: 25 000 francs suisses. Elle n'a pratiquement laissé aucune séquelle si ce n'est que la jambe touchée est maintenant un peu plus longue que l'autre. «Depuis, j'ai un léger handicap», ajoute Giuliano Mantegazzi.

Lufthansa rejette toute responsabilité dans cet accident. «Ils disent que je n'ai aucune preuve. Mais mes amis étaient témoins. Et puis il y avait le personnel de la compagnie aérienne et même un directeur de la compagnie. La douleur était très violente, se souvient Mantegazzi. Je n'avais jamais rien connu de tel auparavant. Qui pense à prendre des photos en ces instants?»

Le procès aura lieu le 12 décembre. L'avocat du Tessinois est confiant: il existe un précédent: dans une affaire similaire, la compagnie aérienne Alitalia avait été condamnée à verser une indemnité.


(pac/kle/spi)