Suisse

16 avril 2015 14:54; Act: 16.04.2015 15:11 Print

Il dégaine un doigt d'honneur face à Hollande

Toutes les personnes venues rencontrer le président français mercredi à Berne n'ont pas eu le même sens de l’accueil que la présidente de la Confédération Simonetta Somaruga.

storybild

Selon le photographe qui a pris la photo, un agent de sécurité a saisi la main du jeune homme après avoir remarqué le geste qu'il faisait. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est un François Hollande visiblement de bonne humeur et chaleureux qui a atterri mercredi à Berne pour une visite officielle de deux jours en Suisse. Le président français a été accueilli par son homologue Simonetta Somaruga. Le chef d'Etat a même pris le temps de discuter et de se prendre en photo avec les nombreuses personnes qui se sont déplacées pour l'évènement.

Mais tout le monde ne semble pas avoir apprécié la venue de François Hollande en Suisse. C'est du moins ce qui transparaît sur une photo prise mercredi sur la Münsterplatz à Berne. On y voit un homme en train de prendre un selfie avec le président. Le hic: le jeune à la jaquette blanche n'a pas hésité à montrer un doigt d'honneur dans l'objectif de son téléphone portable.

Cliché publié dans divers médias

Geste volontaire ou illusion d'optique, le cliché n'a en tout cas pas passé inaperçu. Des quotidiens tels que «Le Matin» et la «Berner Zeitung» ont relevé le petit détail dans leur édition du jour. «La Liberté» a même été encore plus loin en publiant la photo en Une de son journal. Contacté, le rédacteur en chef adjoint, Sébastien Julan, explique que le quotidien n'avait aucune intention particulière de publier ce cliché si ce n'est pour «mettre en évidence cette mode du selfie à laquelle s'adonnent depuis quelque temps les personnalités politiques». «C'est en tout cas un risque que ces dirigeants prennent, celui de ne plus maîtriser leur image.»

Contacté, le photographe de Keystone ayant pris le cliché en question explique ce qui s'est réellement passé: «La scène a duré à peine trois secondes. Un agent de sécurité, qui se trouvait juste à côté de François Hollande, a remarqué la situation. Il a saisi la main du jeune homme et le président a continué sa route», raconte Thomas Hodel qui précise néanmoins ignorer si le geste du jeune était intentionnel ou non.

Le président français en visite en Suisse

(ofu)