Berne

10 juillet 2014 09:39; Act: 10.07.2014 09:39 Print

Il escroque une bijouterie avec un faux récépissé

Un homme a falsifié le reçu d'un bulletin de versement ayant servi à acheter deux colliers en or - d'une valeur de 13'000 francs - dans une boutique bernoise. Il n'a en réalité payé que 2 francs.

storybild

La valeur du butin s'élève à 13'000 francs. (Photo: miw)

Une faute?

L'équipe du magasin de bijoux Sonderegger & Co AG, situé au centre-ville de Berne, est encore sous le choc. Il y a quelques jours, les vendeurs se sont fait avoir par un escroc. Résultat: la bijouterie a perdu 13'000 francs parce qu'elle a fait confiance à ce client qui paraissait pourtant très sympathique.

«Il était très poli tout au long de notre discussion», se rappelle une des employées. Selon elle, l'homme leur a même montré son passeport sans hésiter. Ce n'est qu'au moment de passer à la caisse qu'elle a commencé à douter de sa crédibilité. Affirmant ne pas pouvoir payer en cash les deux colliers en or qu'il avait choisis, il a demandé au personnel de lui remettre un bulletin de versement. Il a ensuite quitté le magasin pour se rendre à la poste la plus proche. C'est, du moins, ce qu'il leur a raconté. Quelques instants plus tard, l'escroc est retourné à la bijouterie et a présenté le reçu de son paiement. «J'étais sceptique. J'ai essayé de joindre l'office de poste par téléphone, mais sans succès», raconte l'employée qui a fini par lui remettre les colliers.

Quelques jours plus tard, les bijoutiers se sont rendus compte que seuls 2 francs avaient été crédités sur le compte du magasin. L'escroc avait falsifié le récépissé. Sonderegger & Co AG a déposé plainte et a mis en garde les autres bijouteries des environs, affirme le gérant Ronald Sonderegger. Contactée, la police cantonale bernoise confirme que deux plaintes ont été déposées à Berne depuis début juin pour des cas d'escroqueries similaires.