Lucerne

11 juillet 2018 20:10; Act: 11.07.2018 22:07 Print

Il part en virée shopping avec des données volées

par Julia Käser/ofu - Un homme s'est procuré sur le darknet des données privées afin de faire des emplettes aux frais de ses victimes. Il vient d'être condamné.

storybild

L'accusé se faisait livrer ses colis via My Post 24. (Photo: Gregor Schenker)

Une faute?

C.S.* a eu un gros choc en découvrant dans sa boîte aux lettres une facture de 1900 francs. Selon celle-ci, elle est censée avoir acheté du rhum de la marque Havana Club, vendu dans une bouteille en verre soufflé. Or, la lectrice alémanique n'a jamais fait un tel achat.

Des recherches de «20 Minuten» montrent que C.S. n'est qu'une des victimes de B.M.* Selon une ordonnance pénale que nos confrères ont pu se procurer, le jeune homme de 24 ans s'est procuré sur le darknet des données bancaires appartenant à diverses personnes privées, entre février et octobre de l'an dernier. Il a aussi fait en sorte de pouvoir accéder aux boîtes mail de ses victimes.


Marchandise revendue dans un deuxième temps

Avec ces données, B.M. a commandé toutes sortes de choses sur le Net. Outre le rhum, il a aussi acheté des appareils électroniques Apple, comme un MacBook Pro et un iPhone 7 Plus. La valeur de chaque commande oscillait à chaque fois entre 1000 et 3000 francs.

Afin de ne pas se faire pincer, il s'est fait livrer ses colis par My Post 24, service qui permet de se faire envoyer ses paquets dans des automates situés à travers tout le pays. Parfois, il allait les récupérer en personne. Parfois, c'est un complice qui s'en chargeait. Une fois la marchandise récupérée, il la revendait.

«C'était con de ma part»

Après avoir été pincé, B.M. a été placé durant deux mois en détention provisoire. Le Tribunal criminel de Lucerne vient désormais de le condamner via ordonnance pénale. Il a écopé d'une peine pécuniaire avec sursis et d'une amende de 1350 francs pour utilisation frauduleuse d'un ordinateur et faux dans les titres. Il devra aussi s'acquitter des frais de procédure de 10'500 francs.

Contacté par «20 Minuten», B.M. dit regretter ses actes: «C'était con de ma part. J'espère que mon histoire va dissuader d'autres personnes de se comporter comme moi.»

*Noms connus de la rédaction

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lili Fricotin le 11.07.2018 22:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Justice à la dérive

    Mais quelle belle complicité entre la justice et lescroc... du sursis, une amende, et des frais dont il en a cure. Ceux qui sont honnêtes, ben on se la ferme.

  • Stick le 11.07.2018 23:14 Report dénoncer ce commentaire

    Justice de charlots

    Heureusement qu'il y a les frais de procédures parce que condamner quelqu'un qui a volé pour plusieurs milliers de francs de marchandises qu'il a revendu à une amende de 1350 francs AVEC SURSIS, c'est-à-dire pas d'amende sauf s'il se fait attraper à le refaire, ça reste profitable pour les délinquants même quand ils se font attraper.

  • regex le 11.07.2018 20:36 Report dénoncer ce commentaire

    j'y pouvais rien

    "Excusez-moi, M. le juge. J'étais bête."

Les derniers commentaires

  • Moi le 12.07.2018 20:20 Report dénoncer ce commentaire

    Les voyous dans les caves

    Les autorites ne font rien quand vous percevez des locataires avec une caméra sur leurs balcons pour découvrir ce que les voisins font , et des des appareils avec qui ils peuvent pirater et voler les mots de passe que soit disant ne peuvent pas être décripter mon il on vit avec des vautours ! Tout est détectable, les autorités aiment les voyous en plus ils bénéficient de PERMIS DETABLISSEMENT Cest la honte !

  • Pascal / N le 12.07.2018 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    Le vol paye

    Ce moment damende est ridicule comparé aux tors engendrés par les personnes et les entreprises touchées. Encore une fois de plus, le Suisse est un Eldorado pour les délinquants et criminels.

  • E. le 12.07.2018 06:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au moins...

    Il rends service a tous ceux qui mettent en ligne leur données personnelles en leur apprenant les conséquences.

    • Marie le 12.07.2018 09:53 Report dénoncer ce commentaire

      @Au moins.....

      Ce message peut légitimement être plébiscité, mais avons-nous réellement toujours le choix. Il reste la mère prudence !

  • Stick le 11.07.2018 23:14 Report dénoncer ce commentaire

    Justice de charlots

    Heureusement qu'il y a les frais de procédures parce que condamner quelqu'un qui a volé pour plusieurs milliers de francs de marchandises qu'il a revendu à une amende de 1350 francs AVEC SURSIS, c'est-à-dire pas d'amende sauf s'il se fait attraper à le refaire, ça reste profitable pour les délinquants même quand ils se font attraper.

  • Paul le 11.07.2018 22:59 Report dénoncer ce commentaire

    Mdr

    Tu parles qu'il regrette ça c'est les flics qui l'inventent pour l'exemple ..