Suisse

27 septembre 2018 20:47; Act: 27.09.2018 21:14 Print

Il sera bientôt permis de laisser sa voiture conduire

Dès que leur sécurité sera attestée, le Conseil fédéral pourra supprimer les obstacles aux véhicules autonomes.

storybild

Il est actuellement interdit de lâcher son volant en roulant. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Parlement a fait un nouveau pas jeudi dans le sens de la conduite autonome. En acceptant une motion du groupe Vert’libéral, le Conseil des Etats a chargé le Conseil fédéral de lever les obstacles juridiques en la matière, dès que la sécurité de ces voitures intelligentes sera attestée.

Les bases légales doivent être adaptées afin que la Suisse puisse bénéficier des avantages techniques offerts par ces véhicules autonomes sans enfreindre les normes internationales. Le principal écueil pour l’instant est la loi sur la circulation routière. En effet, actuellement, il reste interdit de lâcher le volant de son véhicule lorsqu’il roule.

Par ailleurs, après ces changements, les assureurs devraient pouvoir faire recours contre les fabricants en cas d’erreur commise par une voiture circulant par elle-même. Les autos disposeraient de capteurs et de caméras. Il y aura en revanche des questions de protection des données à régler, a prévenu la ministre des Transports démissionnaire Doris Leuthard. Il y a donc encore un peu de chemin à parcourir.

Simplification des autorisations

Deux autres textes ont été votés au Conseil des Etats dans le domaine automobile. Les autorisations de modification du poids remorquable seront simplifiées, afin de faciliter le commerce.

Les sénateurs ont également accepté d’abroger certains émoluments dont doivent s’acquitter les importateurs de voitures.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • doudou le 27.09.2018 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    A suivre...

    "...les assureurs devraient pouvoir faire recours contre les fabricants en cas derreur commise par une voiture circulant par elle-même..." La bonne blague, faire recourt contre une entreprise située au USA. Ils sont fait l'école du rire à la Migros nos parlementaires!!!

  • Turfu le 27.09.2018 22:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans permis

    Pourquoi pas supprimer le permis de voiture si les voitures du futur seront pilotes automatiques ?

  • jean le 27.09.2018 21:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    contre

    J'espère que ça passe jamais cette affaire. J'aime la technologie, mais la technologie a toujours des défauts ou des bug, et la on joue avec des vie...

Les derniers commentaires

  • Abdul de la burbul le 02.10.2018 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est pas moi missié l'agent

    OK mais alors comment y feront pour les retraire de permis

  • anonyme le 02.10.2018 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi pas

    Déjà qui a plein de conducteur sans permis

  • Fabrice le 01.10.2018 20:46 Report dénoncer ce commentaire

    juste une fois...

    plus de 80'000 km en 1 année et 1/2 en Tesla S, plus de 200 km par jour, quasiment en conduite auto le 90 % du temps sur l'autoroute (sauf travaux...), que du bonheur, du stress en moins. A disposition pour un petit tour région Lausanne pour les plus sceptiques de la conduite autonome, vous changerez sûrement d'avis après. Et tous les excité(e)s qui nous collent au pare-choc chaque matin pour grappiller 15 sec en slalomant entre la voie de droite et de gauche pour terminer derrière à la sortie d'autoroute, faites un peu attention, il y a une boîte noire (vidéo) dans chaque Tesla...

  • Lidwa le 01.10.2018 19:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La voiture extrémiste

    Bientôt on aura des voitures extrémistes qui fonceront sur les piétons.

  • Eric le 01.10.2018 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    RBI avant la voiture autonome

    Je pense que l'automobile sera le produits qui va changer radicalement notre mode de vie. Entre la voiture autonome et voiture électrique on aura en Suisse indirectement 400 milles emplois qui vont disparaitre et en créer environs 50 milles. En espérant que la mutation se fait lentement sur au moins 10 ans, si non ça sera la vrai cata. Dans tout les cas on sera obligé de faire avec le RBI

    • polo le 01.10.2018 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Eric

      Il y a 400'000 chauffeurs pro en Suisse? D'ou sors tu ce chiffre?

    • Martin le 02.10.2018 01:43 Report dénoncer ce commentaire

      Pensez plus loin

      Enfin un qui voit les choses . Si il y généralisation de voiture autonome. Il n y aura plus d accident donc Les carrossiers n auront plus de travail . Les infractions routière ... y en aura plus! Les millions que ça génère. Vous croyez que l etat va pas les ponctionnée ailleurs ?