Thurgovie

06 janvier 2016 09:19; Act: 06.01.2016 09:19 Print

Il simule une panne pour frapper et voler sa victime

Une jeune femme est venue en aide à un automobiliste prétendument en difficulté, lundi à Mettlen. Sa gentillesse a été récompensée par des coups de poing et un vol de plusieurs milliers de francs.

Sur ce sujet
Une faute?

A l'avenir, cette Thurgovienne de 29 ans réfléchira à deux fois avant de venir en aide à une personne en détresse. Car la jeune femme n'est pas prête d'oublier ce qui lui est arrivé lundi en fin de journée à Mettlen (TG). Aux alentours de 17h, elle circulait en direction de Märwil lorsqu'elle a vu un homme garé au bord de la route en train de lui faire des signes avec les bras.

La Thurgovienne s'est arrêtée, pensant que la voiture de l'individu était en panne. Mais une fois sortie de son véhicule, l'homme qu'elle croyait en difficulté l'a agressé. Selon le porte-parole des forces de l'ordre, Matthias Graf, il l'a rouée de coups et lui a demandé de lui remettre tout son argent: «L'inconnu a pu s'échapper avec plusieurs milliers de francs. Il s'est enfui à bord d'une voiture foncée qu'un complice conduisait.» Malgré une intervention rapide de la police, les deux hommes n'ont toujours pas été retrouvés. L'auteur principal mesurerait environ 1,75 mètres et parlerait un allemand lacunaire.

Après cet incident, la police met en garde la population. «Si une situation vous paraît bizarre, vous pouvez continuer tout droit et avertir les forces de l'ordre. La police se chargera d'envoyer quelqu'un sur place», précise Matthias Graf.

Pas le premier cas

Une affaire similaire s'est produite il y a peu de temps dans le canton de Saint-Gall. Des inconnus ont piégé un automobiliste sur l'A13 à la hauteur de Bad Ragaz. Les hommes se sont fait passer pour de faux agents de police et ont forcé un homme de 79 ans à s'arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence. «Les deux inconnus avaient de faux papiers sur eux. Lors du contrôle, ils ont essayé de voler un sac à main. Mais le septuagénaire n'est pas tombé dans le piège. Il s'est mis à klaxonner, ce qui a fait fuir les deux hommes», confirme le porte-parole de la police saint-galloise, Hanspeter Krüsi.

(taw/ofu)