Dürrenäsch (AG)

29 août 2013 14:57; Act: 29.08.2013 15:13 Print

Il y a 50 ans une Caravelle de Swissair s'écrasait

La catastrophe aérienne, la première en Suisse, a coûté la vie aux 80 passagers le 4 septembre 1963. Les habitants de Dürrenäsch déposeront mercredi une croix sur le lieu du drame.

storybild

Neuf minutes après son décollage, l'appareil s'est écrasé à l'est de Dürrenäsch. (Photo: Keystone)

Une faute?

L'appareil avait décollé dans le brouillard de Zurich-Kloten pour se rendre à Genève et à Rome avec 74 passagers et 6 membres d'équipage à bord. Peu après le départ de Zurich, des témoins ont aperçu des flammes sur le côté droit de la carlingue.

Alors à 2700 m, l'appareil a commencé à perdre de l'altitude. Des pièces ont commencé à se détacher de l'avion en feu. A 07h22, 9 minutes après son décollage, l'appareil s'est écrasé à l'est de Dürrenäsch. Sur les 80 personnes à bord, 43 habitaient à Humlikon (ZH), un village de 200 habitants.

Orphelins

Il s'agissait de membres de la laiterie coopérative. Ils effectuaient leur sortie automnale. Une trentaine d'enfants d'Humlikon ont ainsi perdu leurs parents.

Comme par miracle, l'accident n'a fait aucune victime et aucun blessé à Dürrenäsch. Plusieurs maisons ont toutefois été endommagées. Une pierre tombale rappelle l'accident.

Chaleur et fuite d'huile

Le feu s'est déclaré dans la Caravelle de Swissair parce que le train d'atterrissage était trop chaud. Le commandant de bord ne pouvait pas le savoir, car les instruments de bord ne donnaient pas la température du train d'atterrissage et ne signalaient pas la fuite d'huile dans le circuit hydraulique.

La perte d'huile a été provoquée par des débris de la carlingue qui ont endommagé un tuyau. L'huile est alors entrée en contact avec des pièces chaudes du train d'atterrissage, ce qui a provoqué l'incendie.

Sécurité renforcée

Une manoeuvre a provoqué l'échauffement du train d'atterrissage. Avant le décollage, en raison du brouillard, le pilote a voulu faire un test. Il a laissé rouler l'avion sur la piste avant de faire marche arrière sur plus de 1800 m.

Après la catastrophe, la sécurité des appareils de type Caravelle a été renforcée. Une alarme lumineuse s'enclenchait automatiquement si une température trop élevée était détectée dans le train d'atterrissage.

Pour le 50e anniversaire de la tragédie, environ 50 habitants d'Humlikon sont attendus à Dürrenäsch pour une cérémonie du souvenir. Une croix sera plantée à cette occasion près du lieu de l'accident.

(ats)