Statistiques

28 janvier 2020 10:43; Act: 28.01.2020 11:00 Print

Il y a près de 8% de pauvres en Suisse

La précarité ne diminue pas en Suisse, malgré un niveau de vie parmi les plus élevés d'Europe.

«Personne ne doit voir qu'on est pauvre». Le témoignage Kim (7 ans, Suisse). (Vidéo: Facebook/Caritas)
Sur ce sujet
Une faute?

En 2018, 660'000 personnes étaient en situation de pauvreté, soit un taux de 7,9% de la population. Les familles monoparentales sont les plus touchées avec un taux de près de 20%. Les étrangers originaires d'Europe de l'Est ou d'un pays non européen (17,5%), les personnes sans activité professionnelle (14,4%) et les personnes sans formation postobligatoire (12,1%) sont aussi les plus exposées, révèle une enquête publiée mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2018, le taux de pauvreté était de 3,7% dans la population active occupée, soit environ 133'000 personnes ayant un salaire ne suffisant pas à assurer leur existence. Ces chiffres sont stables par rapport à 2017. Mais ils avaient atteint cette année-là un niveau particulièrement élevé.

Conditions difficiles

Une personne sur huit (12%) déclare avoir de la peine à joindre les deux bouts. Près de 6% de la population était en situation de privation matérielle et, faute de moyens financiers suffisants, confrontée à des conditions de vie particulièrement difficiles. Ce pourcentage reste toutefois l'un des plus bas d'Europe, note l'OFS. La moyenne dans l'Union européenne se situe à 13,2%.

Les personnes ne disposant pas de ressources matérielles sont beaucoup plus souvent que les autres insatisfaites de leur vie actuelle (27,3% contre 2,5%). Elles participent plus de deux fois moins à des activités associatives, ce qui peut les isoler, constate l'OFS.

Les inégalités de revenu étaient en Suisse au-dessous de la moyenne européenne en 2018 (5,2). Les revenus disponibles étaient 4,5 fois plus élevés dans le 20% de la population aux revenus les plus élevés que dans le 20% de la population aux revenus les plus bas. Ce chiffre est un indicateur de l'inégalité. Plus il est élevé, plus la distribution des revenus est inégalitaire. En 2018, il variait en Europe entre 3,0 (Slovaquie) et 8,6 (Serbie).

Niveau de vie élevé

Malgré le nombre de personnes en situation de précarité et la cherté, le niveau de vie en Suisse reste parmi les plus élevés d'Europe, indique l'OFS. Il y est 2,9 fois plus élevé qu'en Grèce, 1,6 fois plus élevé qu'en Italie, 1,3 fois plus élevé qu'en France et 1,2 fois plus élevé qu'en Allemagne et en Autriche.

Pour faire des comparaisons entre la Suisse et les autres pays, on considère le taux de risque de pauvreté. En 2018, celui-ci était de 14,6% en Suisse, inférieur à la moyenne de l'Union européenne (17,1%). Dans les pays voisins, les taux étaient de 13,4% en France, 14,3% en Autriche, 16,0% en Allemagne et 20,3% en Italie.

Le seuil de risque de pauvreté dépend du niveau de vie de chaque pays. En Suisse, il était d'environ 2500 francs par mois pour une personne seule en 2018. Après correction du pouvoir d'achat, il y était environ 15% (Autriche) à 60% (Italie) plus élevé que dans les pays voisins.

«Pauvreté structurelle»

L'évolution de ces dernières années montre que la pauvreté ne disparaît pas simplement malgré la bonne situation économique, a réagi Caritas dans un communiqué. Sur les 660'000 personnes en situation de pauvreté, 144'000 sont des enfants, précise l'organisation.

«Nous avons un véritable problème de pauvreté structurelle». Caritas demande à la Confédération, aux cantons et aux communes de mettre enfin en place une lutte contre la pauvreté, cohérente et efficace.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Solange le 28.01.2020 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prière s'ouvrir les commentaires à la bonne page

    Et pendant ce temps « l'homme a tout faire «  admis provisoirement depuis 2002 et à l'aide sociale se fait payer ses frais d'avocats et on peut même pas le foutre dehors parce que commis avant le changement de la loi! Ce monsieur a même poussé le vice à ne pas comprendre le français ! et on a encore dû lui payer un interprète !Faut vraiment que cela cesse notre système judiciaire chie littéralement sur sur la population de ce pays !

  • Mike le 28.01.2020 11:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    illusions... désillusions

    Foutaises il y en a bien plus... Certes on a un pouvoir d achat mais on vit pour travailler et non l'inverse... Ici l'habit fait le moine... ABE...

  • JC Globo le 28.01.2020 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo la Suisse !!

    Et après cela , on voit la BNS faire 49 milliards de bénéfice !!!! Il sert à quoi cet argent ? Bravo la Suisse

Les derniers commentaires

  • Employé syndiqué obèse et oppresseur le 31.01.2020 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    Montant sur notre compte au Bahamas

    Je trouve que 8 % de pauvre n'est pas suffisant il faut augmenté les taxes pour faire fonctionné notre syndicat ,acheté des autocollants 100 frs pc pour soutenir notre cause

  • anønymøus le 29.01.2020 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais mdr

    Y a qu'a baissé un peu les impôts, assurance et augmenter le salaire non mais !!! Après on s'étonne que les gens volent et vendent des produit illicite pour se faire de l'argent !!!

    • Ironie le 30.01.2020 10:37 Report dénoncer ce commentaire

      @anønymøus

      YAKA, YFAUT. Comme LA solution est si simple, comment n'y avons-nous pas pensé avant, je vous le demande !?!

  • blabla le 29.01.2020 01:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    i dont unterstand ?

    je me demande qu'est ce que un pauvre en Suisse....???

  • Jo Laledaine le 29.01.2020 00:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ça vous étonne?!

    Nos pauvres retraités!!! Mais continuons d'entretenir tous ces migrants,c'est bcp plus important!!!

    • La laine le 29.01.2020 01:21 Report dénoncer ce commentaire

      @Jo Laledaine

      D'ailleurs, les 8% de pauvres en Suisse seraient sûrement des étrangers, vu la mentalité d'exclusion dans ce pays.

    • Solange Leforestier le 29.01.2020 05:03 Report dénoncer ce commentaire

      C'est le contraire

      Mentalité d'exclusion? Vous voulez rire? La suisse est le pays le plus multiculturel d'Europe! Il y a 60% d'étrangers à Genève et presque autant à Zürich! Seul le Luxembourg fait mieux!

    • Laine Cuite le 29.01.2020 05:38 Report dénoncer ce commentaire

      @Solange Laforestière

      C'est justement là où se trouve les 8% (?) de pauvres suisses. Allez vérifier.

  • Schir Pascal le 28.01.2020 23:36 Report dénoncer ce commentaire

    Lamentable

    Suite à la maladie, j'ai dû aller à l'hopital. Ne pouvant payer la franchise l'assurance CSS ne prends aucun gants pour me mettre dans une énorme difficulté. J'ai décidé de manger, alors rien à faire de arrangements bidons. 30 francs de magoration avec le sourir du service client. Moi je veux manger tout simplement. En suisse il faut être riche et en bonne sanzé sinon il vous pousseront jisqu'au dernier retranchement.

    • Oui et bien... le 29.01.2020 13:12 Report dénoncer ce commentaire

      @Schir Pascal

      Vous avez choisi votre franchise, vous êtes supposé pouvoir l'assumer, ce n'est pas à l'assurance de rattraper le coup pour vous (et les autres)