Suisse

17 avril 2019 15:08; Act: 17.04.2019 15:08 Print

Ils s'inscrivent au service civil: virés de l'armée

Un commandant a libéré mardi cinq soldats parce qu'ils se sont inscrits à une journée d'information pour le service civil.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Jusqu'à mardi, A.D. était affecté à l'école de recrues de la guerre électronique 64 de Jassbach (BE). Or, dans la matinée, lui et quatre autres soldats ont été convoqués dans le bureau du commandant. Il leur a annoncé qu'il les libérait de l'armée selon la procédure administrative parce qu'ils se sont inscrits à une journée d'information pour le service civil. C'est ce qui ressort d'une lettre dont «20 Minuten» a eu connaissance.

Les cinq soldats en question étaient censés occuper un jour des postes à responsabilités au sein de l'armée. Tous devaient suivre une formation pour devenir sergents. Mais comme cela ne leur convenait pas, ils ont déposé une demande d'admission au service civil. Pour ce faire, ils ont dû faire valoir un conflit de conscience.

«J'ai l'impression qu'on m'a trahi»

A.D. tient cependant à préciser qu'il aurait bien aimé rester à l'armée. À la base, il voulait bel et bien suivre la formation de sergent... mais de manière fractionnée. Le jeune homme assure avoir officiellement fait la demande auprès du commandant, tout en expliquant que cette solution lui permettrait de concilier ses études, un futur séjour linguistique et la formation de sergent.

«J'ai l'impression qu'on m'a trahi. J'ai fait un pas vers l'armée en disant que j'étais prêt à suivre cette formation. En plus, un responsable m'avait assuré que fractionner la formation était possible», affirme le jeune homme. Il se dit très déçu et ignore encore s'il va contester la décision du commandant.

Mauvais timing

Un autre soldat concerné assure de son côté qu'il va bel et bien contester la décision de le virer de l'armée. Il sait cependant que ses chances sont minces: «Je pense que le commandant voulait simplement envoyer un message à ceux qui voudraient changer pour le service civil.»

Ce qui est particulièrement difficile à accepter pour les cinq recrues, c'est le timing choisi par le commandant. Car la semaine prochaine, ils auraient effectué 80% de leur école de recrues. En changeant pour le service civil, ils n'auraient ainsi pas été contraints à une affectation longue de 180 jours.

Généralement, rappelle «20 Minuten», les personnes s'inscrivant au service civil restent affectées au sein de l'armée jusqu'à ce qu'elles soient définitivement admises au service civil. Contactée à ce sujet, l'armée n'a pas pu s'exprimer dans l'immédiat sur le cas concret. Le porte-parole Daniel Reist a seulement indiqué: «Nous devons d'abord évaluer les événements.»

(ehs/daw/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maxime le 17.04.2019 15:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Articles sur l'armée

    Sans prendre parti, encore et toujours un article de 20min sur l'armée avec commentaires ouverts! Vague imminente d'experts en menace du 21ième siècle, de chiffres et de comparaisons venues de nulle part, bref peu de critiques constructives...

  • Willy le 17.04.2019 15:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage

    Encore un officier complètement déconnecté de la réalité !

  • Laurent le 17.04.2019 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ne voulaient pas partir ?

    Je ne comprends pas. L'article indique que les 5 militaires ont demandé à effectuer un service civil car l'armée ne leur convenait pas. Ils souhaitent donc quitter l'armée ? Ils ont donc eu ce qu'ils voulaient ?

Les derniers commentaires

  • Giorgio le 18.04.2019 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    J'veux rentrer snifff

    Pour exister vraiment, il faut sortir de sa zone de confort. Il y a des moments d'attente à l'armée, en situation réelle aussi, c'est sûr. On se passera des petits chouchous qui ne font que de se plaindre de ne pas avoir leur chambre, leur maman gnagnagna. Qu'ils sont inintéressants ! Restez au lit, il est super votre plumard.

  • Marcel le 18.04.2019 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    Cqfd

    Notre armée n'a pas besoin de douillets gâtés par leur maman, qui leur amènent leur chocolat chaud au lit, à la première toux. Pas besoin des chochottes qui râlent dès qu'ils ont les ongles sales. Ma fille, volontaire, a fait 10 mois d'affilée. Bravo à elle et aux autres.

  • Henri Durand le 18.04.2019 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Logique !

    Vu le nombre d'anti-millitaristes en Suisse, ils devraient drastiquement augmenter la taxe, et en rétrocéder une part plus importante aux cantons...

  • lulu le 18.04.2019 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout en simplicité

    A mince il faut juste faire ça pour se faire virer, de mon temps j'ai dû faire bien plus me faire virer de cette armée bête et stupide.

  • Parbleu le 18.04.2019 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    Choisir son "être".

    Que les ados boutonneux tardifs jusqu'à près de 30 ans restent dans leur lit "empunaisé" et froissé. Qu'ils passent l'intégralité de leur temps à scruter "face de bouc" et autres conneries YouTube. Les autres, et il y en a heureusement beaucoup, vivent des expériences difficiles physiquement et font d'eux des costaud.

    • ParRouge le 18.04.2019 15:02 Report dénoncer ce commentaire

      Ridicule

      C'est ridicule de constater que certaine personne pense que si un jeune ne fait pas l'armée il est forcément au lit et sur Facebook. Comme si les pratiques archaïques de l'armée vous font devenir quelqu'un. On voit bien aujourd'hui des femmes faire des carrières incroyables sans être passées par la case armée ! Mais bon, réfléchir c'est pas ce qui est demandé à un soldat... ABE