Animaux maltraités

01 mars 2011 13:16; Act: 01.03.2011 13:37 Print

Importations de fourrure autorisées

La fourrure provenant d'animaux maltraités pourra toujours être livrée en Suisse.

storybild

Le Conseil des Etats autorise les importations de fourrures d'animaux maltraités. (Photo: AFP)

Une faute?

La Suisse n'interdira pas l'importation de peaux et fourrures provenant d'animaux maltraités. Par 22 voix contre 12, le Conseil des Etats a enterré mardi un projet en ce sens. Il préfère miser sur un système de déclaration d'origine.

L'idée de s'attaquer par le biais d'une interdiction d'importation aux maltraitances d'animaux lors de l'élevage et de la capture a été lancée par Pascale Bruderer dans une initiative parlementaire. La socialiste argovienne entendait ainsi s'attaquer à des pratiques ayant cours à l'étranger, comme l'utilisation de pièges à mâchoires pour les visons et les renards, ainsi que de battes pour tuer les bébés phoques.

La Chambre du peuple a donné suite à sa proposition par 87 voix contre 64. Mais celle des cantons a refusé de suivre. Pour la majorité des sénateurs, l'interdiction d'importer n'est pas compatible avec les engagements pris par la Suisse au sein de l'Organisation mondiale du commerce. Un douanier ne pourra en outre pas trancher si un produit vient d'un animal maltraité ou non, a relevé Theo Maissen (PDC/GR) au nom de la commission.

Système de déclaration obligatoire

Le Conseil des Etats a jugé plus judicieux de miser sur un système de déclaration obligatoire pour lutter contre les mauvais traitements infligés aux animaux. Les deux Chambres se sont d'ailleurs mises d'accord sur ce point en adoptant une motion en ce sens.

Depuis, un projet a été élaboré et est actuellement discuté avec l'industrie et les organismes de protection des consommateurs. Il prévoit notamment la possibilité de rédiger, sur le territoire suisse, une déclaration d'origine et de production basée sur les certificats livrés avec le produit de pelleterie.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Mako le 01.03.2011 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    Un Label d'engagement serait une solution

    Ils devraient accepter uniquement les fourrures marquées d'un label d'engagement de non-maltraitance et de respect de l'animal. L'obtention de ce label serait valable 3 mois et ainsi on aurait un contrôle réguliers sur le traitement chez les producteur. Si l'Europe monte un tel label, celui-ci aurait beaucoup plus de valeur et exit les producteurs exotiques et violents.

  • Une franc comtoise en colère ! le 04.03.2011 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    Totalement neutre la Suisse pour le coup !

    Je ne suis pas suisse mais pour le coup, j'ai honte de mes origines suisses ! Déjà qu'on venait nous voler nos chats en Franche Comté pour les bouffer et en faire des couvertures anti-rhumatisme ! Moi aussi j'ai honte pour eux, je n'achèterai plus de produits suisses.

  • Nico le 01.03.2011 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    Niveau affligeant

    Voilà, 20min choisis un titre désinformateur, comme ca c'est sûr que les moutons du lectorat s'en iront de leur petite remarque outrée et complètement stupide, n'est-ce pas vanessa, M.S et matrog? Faudrait apprendre à lire. Une interdiction de fourrure d'animaux maltraités sur quel critère? Quelle applicabilité ? Comment les douaniers font-ils le tri? Cette proposition n'a aucun sens, n'est pas applicable et contraire aux accords signés par la Suisse. Ca veut pas dire qu'on cautionne la maltraitance des animaux pour autant..un label et/ou déclaration d'origine serait une solution potentielle.

Les derniers commentaires

  • Une franc comtoise en colère ! le 04.03.2011 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    Totalement neutre la Suisse pour le coup !

    Je ne suis pas suisse mais pour le coup, j'ai honte de mes origines suisses ! Déjà qu'on venait nous voler nos chats en Franche Comté pour les bouffer et en faire des couvertures anti-rhumatisme ! Moi aussi j'ai honte pour eux, je n'achèterai plus de produits suisses.

  • L Soquet-Juglard le 03.03.2011 18:26 Report dénoncer ce commentaire

    La honte

    c'est une honte et dans un pays européen en plus. Il sont mal finis les suisses ou quoi? J'ai honte pour eux. Je suis choquée . alors que tout le monde se bat la Suisse fait machine arrière. La Honte

  • pas de pitié le 02.03.2011 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre bêtes

    il y a quelques temps je mâchais du chewingum et prenait un malin plaisir à caresser les manteaux de ces ces Dames en prenant soin d'avoir cette sucrerie dans la main n'allez pas le répéter.... promis !

  • Fred le 01.03.2011 20:01 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours la même hypocrisie

    En Suisse on veut pas se salir les mains alors on interdit ce qu'on fait faire ailleurs, loin du regard de l'opinion publique. Si vous êtes d'accord avec ce genre de magouilles votez pour les partis bourgeois aux ordres des affairistes qui pratiquent ces saloperies .

  • Marina le 01.03.2011 17:14 Report dénoncer ce commentaire

    Répugnant!

    Franchement, rien ne me dégoûte plus que de voir ces vieilles peaux qui paradent vêtues de la jolie peau d'animaux qui voulaient vivre!Ne se rendent-elles pas compte à quel point elles sont cruelles et vulgaires?