Zurich

14 septembre 2019 19:07; Act: 14.09.2019 20:50 Print

Chaos en marge de la manif' anti-avortement

Des policiers ont été pris pour cible lors de la «Marche pour la vie», contrée par une population favorable au droit à l'avortement.

Zurich, ce 14 septembre 2019.
Sur ce sujet
Une faute?

La manifestation contre l'avortement, «Marche pour la vie», a été perturbée samedi après-midi à Zurich par des participants à une contre-manifestation. Des policiers ont été attaqués et des conteneurs brûlés (notre photo Keystone ci-dessous).

Au moins deux policiers ont été blessés suite à des tirs de projectiles, indique la police municipale de Zurich. Et de préciser qu'un de ses véhicules a été massivement endommagé.

175 contrôles

La police a par ailleurs contrôlé 175 personnes. Un homme de 30 ans a été arrêté pour violence et menace à l'encontre des autorités et des fonctionnaires.

Les participants à la «Marche pour la vie», une manifestation qui avait été autorisée, se sont rassemblés aux alentours de 14 heures sur la Turbinenplatz. Vers 15 heures, plus d'un millier de personnes ont formé un cortège.

Un peu plus loin, plusieurs centaines de personnes se sont réunies peu avant 14 heures dans un parc pour débuter une contre-manifestation non autorisée. La police s'est rendue sur place avec des équipes de médiation.

Projectiles dans des poussettes

Les participants à la contre-manifestation ont été avisés qu'ils ne pourraient pas former de cortège, mais qu'un rassemblement dans le parc serait toléré. Peu après 14h45, plusieurs personnes ont malgré tout marché vers la Turbinenplatz. Parmi eux, certains poussaient des landaus contenant des projectiles.

Afin d'éviter un affrontement entre pro- et anti-avortement, la police a tiré des balles en caoutchouc et des substances irritantes à l'encontre du cortège non-autorisé. En retour, les policiers ont reçu des bouteilles, des pierres et autres projectiles. Plusieurs petits groupes ont également tenté de franchir les barrages policiers.

Dans le même temps, des inconnus ont mis le feu à des conteneurs à plusieurs endroits (notre photo Keytone ci-dessus) et bloqué des rues avec des matériaux de construction. Certains des pompiers, venus éteindre les flammes, ont été agressés et blessés.

«Marche pour la vie» interrompue

La police a temporairement arrêté la «Marche pour la vie» pour des raisons de sécurité. Le cortège a cependant pu reprendre vers 15h45 et poursuivre son chemin sans autre embûche en empruntant un itinéraire raccourci.

(nxp/ats)