Suisse

16 novembre 2017 16:24; Act: 16.11.2017 16:29 Print

Interdire le glyphosate serait compliqué, dit le CF

Le Conseil fédéral estime que le pesticide ne représente pas un danger en Suisse. Le bannir serait problématique, ajoute-t-il.

storybild

L'interdiction du glyphosate fait aussi débat dans l'Union européenne. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les résidus de glyphosate mesurés en Suisse sont très faibles et donc inoffensifs pour la santé. Le Conseil fédéral ne voit donc aucune raison d'interdire l'utilisation du pesticide. Il rejette une motion du groupe des Verts l'exigeant jusqu'à 2022 au moins.

Dans sa réponse publiée jeudi, le gouvernement rappelle les nombreuses évaluations de risques menées depuis 2015 par des organismes internationaux reconnus. Toutes sont arrivées à la conclusion que le glyphosate ne présente pas de risque pour la santé humaine lorsqu'il est utilisé conformément aux prescriptions.

Mais le gouvernement révèle aussi les premiers résultats d'une étude demandée par le National sur la situation en Suisse. Il se dit déjà en mesure d'annoncer que les résidus mesurés sont très faibles et donc inoffensifs pour la santé. Il faudrait une consommation irréaliste de 71 kg par jour du produit testé le plus contaminé (pâtes) pour qu'on puisse s'attendre à des effets secondaires nocifs pour la santé.

Interdiction problématique

Selon le Conseil fédéral, une interdiction serait de toute façon problématique à plusieurs titres. Pour de nombreuses utilisations y compris en dehors de l'agriculture, la seule alternative est la destruction mécanique ou thermique, ce qui nécessite plus de travail, souvent manuel, et d'énergie.

Dans d'autres cas, le désherbage devrait être effectué avec un mélange de différentes substances pour obtenir la même efficacité que celle du glyphosate. A noter que le glyphosate est faiblement toxique pour les organismes aquatiques et qu'à ce jour, on n'a pas détecté cette substance dans les eaux souterraines utilisées pour la production d'eau de boisson.

Controversé dans l'UE

Pour le Conseil fédéral, tous ces éléments doivent être pondérés avant de prendre une «décision aussi radicale que l'interdiction de cette substance». Le sujet divise aussi au sein de l'UE. Il y a une semaine, les Etats membres ne sont pas parvenus à s'accorder sur la prolongation de cinq ans de la licence de cet herbicide controversé. Un nouveau vote pourrait avoir lieu en décembre à Bruxelles.

Cet herbicide est classé «cancérogène probable» par le Centre international de recherche sur le cancer, un organe de l'OMS. Pour les adversaires du glyphosate, le principe de précaution devrait prévaloir, mais les pesticides concernés représentent un marché d'environ un milliard d'euros et la substance active est plébiscitée par les agriculteurs pour son efficacité et son faible coût.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • al dit le 16.11.2017 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    lobby?

    donc, si j'ai compris, le conseil federale travaille pour Monsanto et nous fait la publicité.

  • dede le 16.11.2017 16:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    détruisons

    Effectivement, qu'est-ce qu'un vie par rapport aux intérêts de quelques personnes?

  • gus le 16.11.2017 16:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui, c'est ça...

    C'est sûr qu'un chèque avec bcp de zéros, c'est difficile à refuser....

Les derniers commentaires

  • Chris le 08.12.2017 18:33 Report dénoncer ce commentaire

    HONTE A VOUS LE C.F. !

    Honte au Conseil Fédéral. N'hésitez pas à prendre vos plumes, ou plutôt faire un email à ces conseillers fédéraux, à l'administration fédérale de l'agriculture, à votre Migros, tous ceux impliqués dans ce business pour dire que nous n'en voulons pas ! Le nombre fait parfois bien des choses... Honte à ces messieurs qui ne regardent que l'argent, l'argent, l'argent et la vie humaine (et animale, on soupçonne aussi le glyphosate pour les abeilles) ne compte pas pour un sou !

    • Evelyne L. le 09.12.2017 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Chris

      Je suis 100% d'accord avec vous !! Le pire, c'est que les paysans et les privés ne savent plus travailler sans!! Et nos parents ou grands-parents comment faisaient-ils?? Et à l'école d'agriculture, ils vous apprennent que ça?? C'est lamentable et honteux...!! Faut du rendement, toujours du rendement et l'on tue verres de terre et autres insectes qui aèrent la terre, et polinisateurs qui sont absolument nécessaire à l'écosystème!! Et le purin d'orties ou autres?? Ah oui, j'oubliais, ça donne un peu de travail... !! Mais leurs utilisations passent du désherbant, à la lutte contre les nuisibles, ou comme engrais, sans tuer toute la palette d'insectes et autres petites bêtes nécessaires!... Il faudrait vraiment que la politique agricole revienne à la normale... Chris, je suis votre proposition, e-mail au Conseil Fédéral et au département de l'agriculture! L'union fait la force!!

  • Prevention le 19.11.2017 22:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Question de santé publique

    https://youtu.be/HKttMfZAB9I Sur Arte: à voir absolument ! Titre: Demain, tous crétins.... Honte à cette Suisse dirigée par des escrocs . Quils avalent chaque jour une dose de glyphosate on devrai les y obliger ! Quils montrent lexemple et on fera une étude avec des prélèvements analysés ! On en rediscutera par la suite si prendre une décision dinterdire est compliquée.

  • Claude52 le 17.11.2017 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honte

    Les lobbyistes et les politiciens dans toutes leurs laideurs,c'est l'ensemble de l'humanité qui en crève.

    • DannOliv le 20.11.2017 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Claude52

      l'humanité est un maillon d'une longue chaîne... les populations d'insectes ont déjà diminué de manière dramatique !

  • WFE le 17.11.2017 11:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Désherber.....

    Pour moi on peut supprimer le glyphosat et engager les chômeurs pour désherber à la main ça fera le bonheur des verts.

  • Flo le 17.11.2017 10:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monsanto et cie , out !

    Ok problème numéro un : comment exiger des paysans suisses un tel sacrifice quand l'Europe en utilise 5 x plus et les USA 100 x plus au mètre carré ! Il faut aussi exiger à l'importation ! Solution : subventionner les produits de traitement bio au lieu de la Pharma car moi j'ai regardé , le bio existe, mais beaucoup trop cher donc impossible pour rentabiliser les cultures. Et surtout les imposés pour dans les grandes surfaces. Solution deux : imposer les traitements par hélicoptère en bio et ce petit à petit. Cela se fait déjà pour certaines régions donc ça marche.